Derniere mise à jour 04 Mai 2021

Temps de lecture : 9 minutes

PARTICIPER À UN PROJET EXISTANT

POURQUOI?

Parce que tu te dis peut-être que, tout compte fait, des projets existent et que tu pourrais simplement apporter ta petite pierre à l’édifice. Ou alors un projet existant correspond vraiment à ce que tu as envie de faire et tu ne vois pas pourquoi réinventer la roue. Ou tu veux tout simplement participer.

COMMENT?

Un tas de projets existent en effet, dans tous les domaines. Si un domaine t’interpelle, cherche un peu et surtout n’hésite pas à prendre contact.

Il existe aussi de nombreuses formes d’engagement (bénévolat, chantiers bénévoles, service civique, engagement citoyen, volontariat à l’étranger, aide humanitaire ou défense d’une cause, de valeurs, d’idées…).

Pour aller plus loin sur les associations (et appels à projets) : www.lesfondations.be, www.bonnescauses.be

Différentes possibilités s’offrent à ta volonté d’action, voici quelques pistes :

Le conseil d’Hortense : tu cherches des projets inspirants? Va faire un tour sur Faubouger.be la plateforme web de coopération dédiée aux projets des jeunes.

FAIRE GRANDIR LE PROJET

POURQUOI?

Te voilà au bout du voyage, le projet est arrivé à destination et pourtant tu te dis qu’il pourrait tracer sa route bien plus loin encore. Les résultats et le chemin accompli t’ont ouvert de nouveaux horizons. Le projet n’a fait qu’augmenter la passion et tu te vois bien y consacrer une bonne tranche de vie.

COMMENT?

Il est alors préférable de réfléchir à s’associer et construire une structure qui va lui permettre de bien continuer à vivre et pourquoi pas de grandir.

S’ASSOCIER

POURQUOI?

Prendre seul les décisions, être le seul à contrôler et à choisir peut paraître plus simple et plus facile. C’est aussi un choix personnel.

Être à plusieurs n’est pas forcément synonyme de désaccord. Ensemble on peut avoir plus d’efficacité, on peut s’encourager, s’entraider, on a plus d’idées, d’angles de vue.

Être seul peut compliquer le travail : il faut rédiger le dossier et le présenter, trouver des ressources supplémentaires, prendre des infos et des contacts, analyser et répondre à un appel à projets, tenir les comptes… 

Être à plusieurs permet de répartir les tâches et chacun peut se concentrer sur ce qu’il aime faire et ses spécialités.

Seul ou à plusieurs dépendra aussi de la taille du projet, de son objectif, des moyens nécessaires et de ses spécificités. Si c’est à plusieurs, il faut réfléchir à comment on va s’associer.

COMMENT?

Tu veux mettre sur pied une association caritative ou les membres de ton groupe de rap veulent s’associer ? Il y a différents types d’associations : association de fait ou ASBL ? 

UNE ASSOCIATION DE FAIT 

C’est au moins 2 personnes qui organisent une activité, de commun accord (sur base d’une convention) et dans un but désintéressé. Il n’y a donc pas de partage de bénéfices entre ses membres et administrateurs. Les membres contrôlent directement le fonctionnement de l’association.

C’est une association sans personnalité juridique. Elle ne peut donc pas acquérir des droits sur des biens meubles (= des biens matériels qui peuvent être déplacés (ex. : matériel de bureau, ordinateurs…)) ou immeubles (= des biens matériels qui ne peuvent pas être déplacés (ex. : bâtiments, locaux, terrains)) et ne peut pas conclure de contrat

Exemples d’associations de fait en Belgique : les syndicats, des clubs sportifs ou culturels, des mouvements de jeunesse…

Les membres de l’association de fait sont personnellement responsables des dettes de l’association et engagent leur patrimoine personnel (maison, économies…);

Une association de fait n’a aucune obligation légale et administrative.

Le conseil d’Hortense : pense à contracter une assurance responsabilité civile afin de te couvrir pour les dommages qui pourraient être causés par l’association.

UNE ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF (ASBL) 

C’est un groupement de personnes qui poursuit un objectif désintéressé dans le cadre de l’exercice d’une ou plusieurs activité(s) déterminée(s) qui constitue(nt) son objet. Elle est constituée par une convention entre 2 ou plusieurs membres. Elle ne peut distribuer ni procurer directement ou indirectement un quelconque avantage patrimonial à ses fondateurs, ses membres, ses administrateurs ni à toute autre personne sauf dans le but désintéressé déterminé par les statuts ce qui signifie qu’elle peut vendre et faire des profits qu’à condition que ceux-ci soient utiles à l’association et qu’ils lui permettent de réaliser ce pour quoi elle a été créée. 

6 étapes pour constituer correctement une ASBL :

  • la conception d’un projet;
  • la rédaction des statuts;
  • le dépôt des statuts au greffe du tribunal du commerce;
  • l’enregistrement à la Banque Carrefour des Entreprises;
  • l’enregistrement au registre UBO ;
  • la publication des statuts dans les annexes du Moniteur belge.

L’ASBL ne cherche pas à procurer à ses membres un gain matériel ou financier et son activité principale n’est pas la réalisation d’opérations industrielles ou commerciales.

L’objet social d’une association est l’activité commune que ses membres se proposent de réaliser. 

L’activité d’une ASBL ne peut être ni industrielle ni commerciale, ce qui ne l’empêche pas de récolter des fonds qui seront utilisés pour atteindre son objectif. 

À l’opposé d’une association de fait, le statut d’ASBL permet de protéger les biens personnels de ses membres et donc, de faire la différence entre les biens individuels et ceux de l’association, celle-ci disposant d’une personnalité juridique.

Pour y voir plus clair,  tu trouveras également plein d’informations dans la brochure «Association sans but lucratif» disponible dans notre permanence.

Télécharge cette brochure sur : https://justice.belgium.be/sites/default/files/2020-03_asbl_fr.pdf

Le bon plan d’Hortense : la Maison des Associations et du Volontariat à Bastogne t’accompagne dans la création de ton ASBL.

www.quartiers-de-vie.be

ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL, COMMENT CHOISIR ?

Les explications de la FEF (Fédération des étudiants francophones) : https://www.fef.be/wp-content/uploads/2019/10/fef_fi_ce_association_de_fait_ou_asbl.pdf

DÉMARRER TON ACTIVITÉ D’INDÉPENDANT

POURQUOI?

Tu as une âme d’entrepreneur, tu veux travailler en toute autonomie sans être soumis à l’autorité d’une autre personne. Tu veux par exemple ouvrir ton propre commerce (y compris ambulant) ou être artisan, agriculteur, éleveur, avocat, architecte, pharmacien, médecin…

COMMENT ?

Pour démarrer une activité en tant qu’indépendant tu dois avoir au moins 18 ans et ne pas être déclaré incapable juridiquement. Tu dois être Belge ou ressortissant d’un Etat membre de l’Espace Economique Européen ou être en possession d’une carte professionnelle. 

Avant d’exercer une activité commerciale ou artisanale tu dois prouver tes capacités entrepreneuriales c’est-à-dire que tu possèdes les connaissances de base en matière de gestion d’entreprise (soit par la possession d’un diplôme, soit par la pratique professionnelle). Pour certaines professions, principalement dans le secteur de la mécanique, de la construction, des soins corporels et de l’horeca, tu dois aussi prouver que tu as les compétences professionnelles requises.

source : https://www.french-connect.com/151-entreprendre-en-belgique-qu-est-ce-que-le-statut-d-independant-en-belgique.html

Plus d’infos dans la thématique Travail

CRÉER UNE SOCIÉTÉ

POURQUOI?

Tu as une âme d’entrepreneur, tu veux par exemple créer ton entreprise sociale, une coopérative 

COMMENT?

Pour constituer une société, tu dois déposer un acte constitutif au greffe du tribunal de l’entreprise qui va s’occuper d’obtenir ton numéro d’entreprise et de t’inscrire à la BCE (Banque Centrale des Entreprises).  

Tu dois ensuite toujours t’adresser à un guichet d’entreprises pour qu’il fasse compléter les données de ta société à la BCE. 

Il existe différentes formes de sociétés. Les plus courantes sont :

  • Société coopérative (SC) : est une société dont les membres travaillent à des objectifs communs et partagent des valeurs communes. Elle a un nombre variable d’associés (au minimum 3) et un objectif de coopération. Une société coopérative est idéale si tu apprécies de travailler avec plusieurs associés tout en limitant ta responsabilité. Dans une SC, les associés sont responsables uniquement à hauteur du montant de leur apport. Ils peuvent donc facilement entrer dans la société et en sortir.
    Pour constituer une SC, un acte notarié est nécessaire.
    plus d’infos ? https://febecoop.be/fr/
  • Société anonyme (SA) : est une société dans laquelle au moins 2 actionnaires sont disposés à investir du capital. La SA est faite pour les plus grandes entreprises et PME. La prise de décisions est inévitablement plus lourde, tout comme les obligations comptables. Le capital de départ est élevé. La personne de l’actionnaire ne joue pas un rôle important. L’accent est mis sur la collecte anonyme de capital. La responsabilité des associés reste limitée à leur apport.
  • Société responsabilité limitée (SRL) : est formée par une ou plusieurs personnes qui n’engagent que leur apport. Une SRL peut donc être créée par une seule personne. Le patrimoine de départ doit être suffisant pour l’activité prévue. Tu dois pouvoir tenir le coup les deux premières années et le prouver dans le plan financier à établir obligatoirement.
  • Société en nom collectif (SNC) : est une forme d’entreprise simple à constituer. Son lancement s’accompagne de peu de frais. Elle est composée d’au moins 2 associés responsables et solidaires. Tous les associés sont responsables de la gestion de l’entreprise par chacun donc dans le pire des cas, ton patrimoine privé sera en jeu en cas de souci. La SCN est la forme d’entreprise idéale lorsque les risques en jeu ne sont pas trop importants.
Télécharge un tableau comparatif des différents types de sociétés ici :
https://www.notaire.be/societes/entreprise-individuelle-ou-societe/tableau-comparatif-des-principales-formes-de-societe    

sources :

Adresses utiles

Les guichets d’entreprise agréés
ACERTA – EUNOMIA – FORMALIS – LIANTIS – PARTENA – SECUREX – UCM – XERIUS

https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/creer-une-entreprise/demarches-pour-creer-une/demarches-aupres-dun-guichet/les-guichets-dentreprises

tiny.cc/ih91tz

Le service public fédéral justice 

0471 61 48 23 – 0471 61 48 21 – 0471 61 48 22 – 0473 56 46 05

info@just.fgov.be 

https://justice.belgium.be/fr/publications

La boutique de gestion 

Namur : 081/26.21.58 

info@boutiquedegestion.be

www.boutiquedegestion.be

ECONOSOC propose entre autres une rubrique «appel à projets» dans le domaine de l’économie sociale

www.econosoc.be;

Agence-conseil en économie sociale 

04/227.58.89 — info@stepentreprendre.be

www.stepentreprendre.be;

Service provincial du volontariat

063/21.24.73 — volontariat@province.luxembourg.be

bit.ly/2FeivL9;

Tribunal de l’entreprise (Divisions du Tribunal de l’Entreprise de Liège) :

Division Arlon : Place Schalbert, 1 – bâtiment A à 6700 Arlon : 063 21 45 80

Division Marche-en-Famenne : rue Victor Libert, 9 à 6900 Marche-en-Famenne : 084 31 08 65

Division Neufchâteau : Place Charles Bergh, 7 à 6840 Neufchâteau : 061 24 25 80

https://www.rechtbanken-tribunaux.be/fr/tribunal-de-premi%C3%A8re-instance-du-luxembourg#all-contacts

100000 entrepreneurs aide à développer l’esprit d’entreprendre chez les jeunes
02/613.16.73

contact@100000entrepreneurs.be – www.100000entrepreneurs.be

Sowalfin a pour objectif de permettre aux entrepreneurs de réaliser leur projet en leur proposant des solutions adaptées à leurs besoins

https://www.1890.be/

http://www.sowalfin.be/  

L’Agence pour le Non-Marchand (Informations, conseils et services pour le secteur associatif)
info@agencepourlenonmarchand.be
http://www.lagencepourlenonmarchand.be/

Catégories : Projets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *