Derniere mise à jour 20 Avr 2021

Temps de lecture : 3 minutes

Si tu éprouves des difficultés ou que tu désires simplement un coup de pouce pour réussir tes études, il existe différentes solutions. Petit passage en revue :

Au niveau des établissements d’études supérieures, les offres sont multiples et variées, chaque établissement ayant son service d’aide à la réussite. Celles-ci sont généralement gratuites.

1- Le tutorat

Les universités et hautes écoles ont généralisé la pratique du tutorat. Le principe : un étudiant d’une classe supérieure encadre un ou plusieurs étudiants d’une classe inférieure du même établissement. Avantages :
ils sont passés par la même épreuve, les mêmes professeurs… et ils ont réussi. Il faut également souligner que le tutorat est un apprentissage mutuel : le tuteur, qui est lui-même un étudiant, développe ses compétences pédagogiques.

Le tutorat c’est aussi des élèves du supérieur qui aident des élèves en difficultés en secondaire ou encore pour aider à gérer la transition entre le secondaire et le supérieur. Plus d’infos :

www.fondation-enseignement.be/node/207

2- Ateliers complémentaires

Organisés de manière variable en fonction des établissements, des ateliers se tiennent de manière régulière dans les différentes matières par les professeurs de l’établissement.

3- Blocus assisté

Plusieurs universités et hautes écoles mettent en place des congés «utiles», comme l’UCLouvain qui lance pour la deuxième année consécutive « Pack en bloque ». Une semaine de blocus, organisée à destination des étudiants de bloc 1, proposée durant les congés de printemps sur tous les campus de l’UCLouvain. Moyennant une faible somme — 80 euros correspondant aux coûts des repas inclus dans le programme — les étudiants sont encadrés du matin au soir avec des sessions de travail et des questions-réponses. L’objectif ? Permettre aux étudiants de rompre avec l’isolement pendant le blocus, mais aussi équilibrer leur temps de travail, d’étude et de détente tout en profitant des infrastructures de l’université.

Plus d’infos : https://uclouvain.be/fr/etudier/peb.html

Si, pour diverses raisons, tu décides de te réorienter vers une autre filière, il existe d’autres initiatives, ouvertes à un grand nombre d’étudiants, comme la formation Rebond ou la Formation Relais.

4- La formation Rebond

L’objectif de la formation consiste à rentabiliser le second semestre de l’année scolaire, juste après l’abandon, en aidant les étudiants en décrochage à construire un projet d’études ou un projet professionnel afin de ne pas opérer à nouveau un mauvais choix dans la suite de leur parcours.

Pour avoir accès à la formation, l’étudiant doit répondre aux caractéristiques suivantes :

  • Être régulièrement inscrit dans une première année d’enseignement supérieur d’un des établissements partenaires ;
  • Être en décrochage, c’est-à-dire qu’il ne se sent plus à sa place dans le cursus et/ou ne pense pas avoir beaucoup de chances de réussir dans ce cursus ;
  • Souhaiter mettre à profit le reste de l’année académique pour préparer sa réorientation, la poursuite de ses études ou son insertion professionnelle ;
  • S’y inscrire sur base volontaire.

Infos et inscriptions : http://www.poledenamur.be/etudiant/reorientation-1/formation-rebond

5- La Formation Relais

Cette formation, organisée par le CPFB et l’UCL, s’adresse à des étudiants qui arrêtent leurs études supérieures pour des questions liées à leur orientation et/ou à leurs méthodes. Elle leur permet de se construire un nouveau projet d’études et/ou de profession pour la rentrée académique suivante.

Infos et inscriptions : http://www.cpfb.be/spip.php?rubrique12

Catégories : Etudes - supérieures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *