Temps de lecture : 1 minute

 «… Et maintenant que vais-je faire ? » le chantait si bien Gilbert Becaud (oui, c’est un chanteur d’une autre époque :


1. Et maintenant, que vas-tu faire :

 

  • Tu as peut-être l’opportunité de décrocher ton premier travail. Premier travail synonyme d’épanouissement personnel, d’autonomie, d’indépendance financière, de signature de contrat, d’expérience professionnelle…

 

Mais attention, ton premier job ne sera peut-être pas celui dont tu rêvais. Tu devras éventuellement élargir ta recherche d’emploi afin de mettre plus de chances de ton côté. Bien souvent son premier emploi n’a rien à voir avec ce dont à quoi tu t’étais destiné. Cela reste néanmoins un tremplin pour mieux rebondir. 

  • Une des premières actions à entreprendre peut être également l’inscription comme demandeur d’emploi (avant le 1er juillet si tu as moins de 18 ans, pour le 8 août si tu as plus de 18 ans).
    Tu n’es pas obligé d’effectuer cette démarche, mais elle te garantira le maintien de tes droits sociaux (allocations familiales, allocations d’insertion…) sous certaines conditions. Tu pourras aussi bénéficier d’aides dans ta recherche d’emploi.
    Une fois inscrit, tu devras prester un stage d’insertion professionnelle. Durant cette période, tu auras des obligations envers le Forem et l’Onem comme prouver que tu recherches bien de l’emploi. Si tu n’as toujours pas trouvé de travail à la fin de ce stage, tu pourrais percevoir des allocations d’insertion

Pour y voir plus clair : la Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles édite la brochure « What’s next ? » où tu trouveras toutes les démarches à effectuer après avoir terminé ou arrêté tes études.

Catégories : travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *