Temps de lecture : 2 minutes

1. Ton premier jour de travail

Les premiers pas dans la vie active peuvent être excitants, mais également stressants. La ponctualité à ton nouveau travail te permettra d’être plus à l’aise. N’hésite pas à prendre des notes pour les tâches plus ardues que l’on te confie. Montre que l’on peut compter sur toi.


2. Quel statut ?

Le marché du travail belge connaît des statuts divers avec chacun leur cadre légal propre. Tu peux notamment travailler comme travailleur salarié. Tu réalises, dans ce cas, un travail avec un employeur et tu reçois en contrepartie un salaire.

 Les travailleurs intérimaires, les travailleurs d’une entreprise de titres-services, les artistes, les livreurs (type Deliveroo) et les gardiennes d’enfants sont un peu dans le flou en ce qui concerne leur statut et leurs droits à la sécurité sociale. La loi les considère cependant comme des travailleurs salariés.

Pour y voir plus clair sur ces régimes particuliers et sur les statuts sociaux sur le site de la Sécurité Sociale : bit.ly/2Sc8Bj6

Si tu travailles comme travailleur indépendant, tu génères aussi un revenu. Cependant, tu ne travailles pas avec une clientèle et tu n’es pas non plus un fonctionnaire (travail pour la fonction publique : état fédéral, région, province, commune).

 Tu peux aussi travailler comme bénévole pour une organisation sans but lucratif. L’organisation peut te verser une compensation limitée pour certains frais.

 Si tu désires effectuer des activités complémentaires rémunérées pendant son temps libre, tu peux gagner jusqu’à 6.000 euros par année civile sans devoir t’acquitter de cotisations fiscales ou sociales (un peu comme le job étudiant). Les activités concernées doivent entrer dans le cadre du travail associatif, des services de citoyen à citoyen ou de l’économie collaborative. Les revenus perçus dans le cadre du travail associatif et des services de citoyen à citoyen ne peuvent dépasser 500 €/ mois. Si les revenus proviennent d’une activité sportive, ils peuvent atteindre jusqu’à 1.000 €/mois, mais la limite annuelle de 6.000 € reste d’application.

 Cette possibilité est ouverte :

  • aux travailleurs qui prestent au moins à 4/5e
  • aux indépendants en activité principale, et
  • aux pensionnés

Pour y voir plus clair : www.activitescomplementaires.be


3. Auras-tu droit à des congés ?

 Dès que tu travailles, tu as des droits en matière de sécurité sociale tels que le droit au congé. La première année suivant les études, tu ne peux cependant pas prendre des congés payés complets. Les vacances jeunes permettent jusqu’à 4 semaines de congés payés (rémunéré à 65%).

Pour aller plus loin : télécharge un bonus sur notre site concernant les modalités à suivre pour bénéficier des vacances jeunes


4. Comment mettre fin à ton contrat ?

 Il existe plusieurs façons de mettre fin à un contrat, que ce soit voulu… ou pas !

Plus d’infos sur les différentes ruptures de contrats sur le site de Droits Quotidiens ASBL : bit.ly/2Fc6I2Z

Catégories : travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *