Temps de lecture : 9 minutes

1. Chercher un emploi, c’est tout un métier

Avant tout, il est important de déterminer quel type de métier tu désires exercer. Cela dépend de tes goûts, de tes compétences, des diplômes obtenus, des distances que tu es prêt à parcourir pour te rendre au travail, du secteur dans lequel tu souhaites travailler… Pour cela, tu peux faire le point sur toi-même (quels sont mes atouts ? mes souhaits ?) et sur les pistes d’emploi imaginées (quel type d’emploi ? Où ? Quel horaire ?).

Reste attentif à l’évolution du marché de l’emploi : www.belgium.be/fr/emploi/recherche_d_emploi/marche_du_travail/

Il peut être utile de tenir compte des contraintes sociales et économiques propres à la fonction ou au métier qui t’intéresse. Cela te permettra éventuellement de remodeler ton projet selon la réalité du terrain.

Par ex. : tu désires être chauffeur-livreur, mais tu ne trouves pas d’offre. En revanche, il existe des offres pour chauffeur poids lourd. Il faudrait peut-être envisager de passer le permis camion.

Différentes aides à l’emploi sont mises en place afin de faciliter l’engagement des jeunes par un employeur : « Convention Premier Emploi » (pour les moins de 26 ans), « Impulsion 12 mois + » (pour les moins de 25 ans non diplômé et avoir plus de 12 mois d’inactivité), « Impulsion – 25 ans » (pour les moins de 25 ans sans emploi depuis 6 mois), « Plan ACTIVA », « Plan Formation Insertion »…

Pour aller plus loin : télécharge un aperçu des différentes aides à l’emploi proposé aux jeunes


2. Le point sur tes compétences

La construction d’un projet professionnel te sera indispensable pour toute recherche de travail et/ou de formation.

Cela nécessite de prendre en compte tes acquis scolaires, mais également ton expérience personnelle, tes intérêts et bien sûr ton « mode de fonctionnement ». N’hésite surtout pas à mettre tes qualités en avant ! Pour cela, tu peux t’interroger sur ce que tu sais faire et sur ta manière d’être. C’est ce que l’on appelle le « savoir-faire » et le « savoir-être ».

Tu peux faire valider tes compétences si tu as déjà travaillé. Faire valider ses compétences et obtenir un Titre de compétence, c’est simple, gratuit et officiel. Il te suffit de réussir une épreuve de validation des compétences, une mise en situation professionnelle, dans un Centre agréé. Ce titre te permet de faire valoir tes compétences sur le marché de l’emploi ou d’accéder, grâce à lui, à une formation (avec dans certains cas des dispenses).

Il y a 3 étapes pour obtenir un Titre de compétence, preuve officielle de tes compétences :

  • S’informer auprès d’un conseiller Forem (orientation, formation ou emploi) ou sur le site
    validationdescompetences.be (attention, il n’y a que 36 métiers concernés),
  • Contacter un centre de validation des compétences pour déterminer le(s) Titre(s) de compétence qui correspondent à ton expérience professionnelle et t’y inscrire,
  • Passer gratuitement une épreuve de validation des compétences : mise en situation professionnelle souvent d’une 1/2 journée. Si tu réussi l’épreuve de validation, tu reçois un Titre de compétence, un document officiel qui atteste de ta maîtrise du métier. Après l’épreuve, en cas de réussite ou d’échec, n’hésite pas à contacter le centre pour avoir des précisions sur tes points forts et tes points faibles.

Le projet AKI te permet de pouvoir valoriser tes compétences au travers de 5 axes : ouverture d’esprit, confiance en soi, sens des responsabilités, adaptation au changement, sens des relations interpersonnelles. On parle ici de compétences acquises dans le cadre d’un séjour à l’étranger, mais cet outil peut également être utilisé afin de faire le tour de tes acquis.

Plus d’infos : www.aki-mobility.org/fr/projet-aki-erasmus/

Dans la province de Luxembourg, plusieurs associations te permettent d’être accompagné dans ta recherche en tant que demandeur d’emploi, de suivre des formations en recherche d’emploi active, de faire appel au jobcoaching, de bénéficier d’un accompagnement dans le dispositif d’embauche… Pour en savoir plus, reporte-toi au point « Où trouver une formation ? ».


3. Le CV, la lettre de motivation et l’entretien d’embauche

Tu trouveras tout une série de conseils sur le CV, la lettre de motivation et l’entretien d’embauche dans la partie « Job Etudiant ».

Attention ! Tu dois adapter ton dossier de candidature à ta recherche. Tu ne postuleras pas de la même manière auprès d’une boucherie et auprès d’un magasin de vêtements ! De même, certaines candidatures devront coller au type de travail recherché : si tu cherches un emploi comme infographiste, tes compétences doivent transparaître sur ton CV. De même si tu postules à l’étranger, ton CV ne sera pas le même en Belgique qu’au Royaume-Uni.

Par ex. : www.blog-emploi.com/cv-anglais ou www.erasmusworld.org/cv-anglais/)

N’hésite pas à poster ton CV en ligne et, pourquoi pas, tenter les CV originaux du type CV vidéo ou autre…

Essaie d’être original sans être farfelu, essaie de trouver pourquoi l’employeur t’embaucherait à la place d’un autre, essaie de voir ce qui fait ta force… et elle sera avec toi !


4. Ton identité numérique

Sois attentif aux dérives des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…). Ton futur employeur se fera un plaisir d’aller voir tes plus belles photos de guindaille ! Il peut trouver toute une série d’informations te concernant sur Internet. Essaie de « Googliser » ton nom et prénom et/ou ton ou tes pseudo(s) afin de voir ce qu’il en sort… cela peut quelques fois réserver des surprises !

Pour aller plus loin : bit.ly/2h9RQpO

En revanche, n’hésite pas à développer ton réseau professionnel en utilisant ces mêmes réseaux sociaux, ou des réseaux spécialisés (LinkedIn…), fréquentés par des professionnels de tous horizons.

Pour aller plus loin : télécharge un dossier reprenant des conseils pour la réalisation de ton CV en ligne et des astuces concernant ton E-Réputation


5. Offrir tes compétences

Les employeurs ont besoin de toi pour faire fonctionner leurs entreprises, tu mets donc tes compétences à leurs services. Néanmoins, le monde actuel du travail s’appuie encore trop souvent sur des méthodes de recrutement avec la balle dans le camp des employeurs : pas de réponses aux envois de CV, sélection des candidats selon des critères peu conventionnels…

Malgré cela, de nombreux canaux existent pour dénicher les offres d’emploi. N’hésite pas à les utiliser tous.

Tu dois décrypter et analyser les offres que tu sélectionnes afin de postuler avec le plus de justesse possible. Dois-tu parler plusieurs langues ? Quel type de profil recherche l’employeur ? Quelles compétences mettras-tu en avant pour répondre à cette offre ?

  • Les offres du FOREM
    Elles sont affichées dans différents services et sur Internet via www.leforem.be. Consulte-les très régulièrement, car il y a du neuf tous les jours.
  • Les petites annonces
    Bien entendu, les petites annonces de la presse écrite nationale ou régionale, de la presse spécialisée et des toutes-boîtes doivent être dépouillées dès leur parution.
  • Les agences d’intérim
    Une agence intérim sera l’intermédiaire entre toi et ton employeur. Elle prendra un pourcentage sur ton salaire et sera ton employeur « direct ».
    Plus d’info sur : bit.ly/2BOY6x6

    L’inscription dans les agences d’intérim est assez simple. Il suffit de te présenter les jours d’inscription, ou de prendre rendez-vous, et de passer un entretien. Celui-ci s’apparentera à un réel entretien d’embauche, l’impression que tu laisseras sera prise en compte par la suite. N’oublie pas de venir avec ta carte d’identité et ton CV. L’inscription en ligne est de plus en plus prisée auprès des agences.
    Ensuite, l’agence mettra en rapport ton profil avec des offres. Cela ne signifie pas que l’agence cherche un emploi à ta place. Tu devras donc continuer à exploiter les autres pistes et même appeler une fois par semaine les différentes agences d’intérim dans lesquelles tu es inscrit.
    Agences intérims en province de Luxembourg :

    • ADECCO — adecco.be
      • Arlon : 063/38.00.10 – 329@adecco.be
      • Bastogne : 061/21.41.40 –315@adecco.be
      • Libramont : 061/21.08.50 – 783@adecco.be
      • Marche : 084/24.53.00 – 373@adecco.be
    • AGILITAS – agilitas.be/fr
      • Marche : 084/22.05.30 – marche@agilitas.be
    • DAOUST – daoust.be
      • Arlon : 063/24.50.10 – arlon@daoust.be
      • Libramont: 061/21.09.90 – libramont@daoust.be
      • Marche : 084/32.76.76 – marche@daoust.be
    • MANPOWER – manpower.be
      • Arlon : 063/24.02.50 – arlon@manpower.be
      • Marche : 084/24.58.10 – marche@manpower.be
    • RANDSTAD – randstad.be
      • Arlon : 063/24.26.50 – arlon_252@randstad.be
      • Libramont : 061/23.28.45 – libramont@randstad.be
      • Marche : 084/31.49.16 – marche_en_famenne@randstad.be
    • SYNERGIE – synergiejobs.be/fr
      • Libramont : 061/60.10.10 – libramont@synergiejobs.be
    • TEMPO TEAM – tempo-team.be
      • Arlon : 063/24.25.50 – arlon@tempo-team.be
      • Bastogne : 061/23.98.70 – bastogne@tempo-team.be
      • Libramont : 061/24.08.80 – libramont@tempo-team.be
      • Marche : 084/37.43.20 – marche@tempo-team.be
    • TRACE – www.tracegroup.be
      • Arlon : 063/22.66.45 – arlon@tracegroup.be
      • Libramont : 061/23.09.90 – libramont@tracegroup.be
      • Marche : 084/69.00.10 – marche@tracegroup.be
    • UNIQUE – www.unique.be/fr
      • Marche : 084/37.43.90 – marche@unique.be

  • Le bouche-à-oreille
    Le bouche-à-oreille est un bon moyen de trouver un emploi proche de chez soi, notamment pour les jobs d’été.
    Faire fonctionner son réseau est indispensable dans une recherche d’emploi. N’hésite pas à tirer sur toutes les ficelles.
  • Les secteurs particuliers
    Si tu cherches un emploi dans un secteur particulier, pense aux services de recrutement spécialisés dans cette branche.
    • Pour les emplois dans l’armée : Des permanences sont organisées dans différents endroits en province de Luxembourg 02/442.32.51 (prise de rendez-vous) ou au numéro vert 0800/333.48 – www.mil.be ;
    • Pour les emplois dans la police : 0800/99.505
      recrutement@police.belgium.be
      www.jobpol.be/fr
      Tu peux aussi t’adresser au service de sélection francophone : dsrf@jobpol.be ou auprès du poste de police de ta région ;
    • Pour les emplois au niveau fédéral : Le Selor (Bureau Fédéral de sélection de l’Administration). Tu y trouveras des informations sur les postes vacants dans les services publics ainsi qu’un accompagnement pendant la procédure de sélection. Tu peux également y insérer ton CV en ligne.
      02/788.70.00info@selor.bewww.selor.be
  • Les sites Internet
    Une recherche sur le web ne dispense pas d’une recherche classique. N’oublie pas que certains employeurs sont peu représentés sur la toile ou que certaines offres peuvent être totalement périmées.
    Retrouve une liste de sites proposant des offres d’emplois sur www.leforem.be/particuliers/liens-emploi.html
  • Une recherche ciblée
    Une recherche ciblée sur l’entreprise est souvent instructive. Tu peux également déposer directement ta candidature en ligne.
  • Travailler à l’étranger
    Dans le chapitre « Envies d’ailleurs », tu trouveras une liste de sites pour les offres de jobs à l’étranger.
  • Les candidatures spontanées
    Cela te permet de choisir toi-même les endroits où tu désires postuler.
    Établis une liste d’employeurs potentiels à partir de sites Internet spécialisés, d’un répertoire d’associations professionnelles, de tes relations personnelles, de contacts établis lors d’un salon professionnel ou pendant tes études…
    Envoie ensuite ta lettre de candidature spontanée accompagnée d’un CV. Ce n’est pas le nombre d’envois qui te garantira le meilleur retour, mais bien la qualité de ceux-ci, ils doivent être très ciblés en fonction de l’entreprise. En rappelant quelques jours plus tard, essaie d’obtenir un rendez-vous d’embauche. Au pire, ton dossier sera classé dans une réserve de recrutement.

Ne confonds pas « candidature spontanée » et « candidature sauvage » (même si certains organismes poussent à la quantité plutôt qu’à la qualité) ! Dans ce dernier cas, ta lettre de motivation sera standard et envoyée avec ton CV à toute une série d’employeurs. Cette démarche n’a que très peu d’impact. D’où l’importance d’adapter ta lettre de motivation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *