Temps de lecture : 2 minutes

Le stage d’insertion professionnelle est la période comprise entre le moment où tu termines tes études et t’inscris comme demandeur d’emploi et le moment où, si tu n’as toujours pas trouvé d’emploi, tu pourras prétendre aux allocations d’insertion.

Durant la période du stage d’insertion, tu dois répondre impérativement aux obligations suivantes :

  • ne pas refuser un emploi convenable (qui correspond à une série de critères, dont l’aptitude professionnelle et physique, le salaire, le lieu de travail…), une formation professionnelle ou une Convention Premier Emploi ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • te présenter auprès d’un employeur lorsque tu y as été invité par le Forem ;
  • te présenter auprès du Forem après avoir été invité par ce service ;
  • prévenir le Forem de tout changement de situation (changement d’adresse, reprise des études…) ;
  • demander une autorisation à l’ONEM pour certains cas spécifiques (bénévolat, reprise de cours…) ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir deux évaluations positives par rapport à cette recherche durant ton stage.

Ton stage d’insertion est une période privilégiée pour trouver ton premier travail. Tu seras d’ailleurs convoqué tous les 4 mois par le FOREM pour prouver tes démarches actives de recherche d’emploi. Et ce, dès le 1er mois de ton stage d’insertion !

Attention, en cas de démarches jugées insuffisantes, ton droit aux allocations d’insertion peut être supprimé. Il est donc plus que conseillé de garder toutes les preuves de tes recherches d’emploi (attestations de l’employeur potentiel imprimées, agenda de tes démarches, courriers postaux, mails envoyés et reçus…).

Pour aller plus loin : télécharge un tableau synthèse dans lequel tu pourras compiler toutes tes recherches d’emploi


1. La durée du stage

La durée de ton stage d’insertion est de 310 jours ouvrables (12 mois), quel que soit ton âge au moment de ton inscription comme demandeur d’emploi. Il débute soit le 1er août si tu as terminé tes études en juin avec inscription avant le 8 août, soit le jour de ton inscription.

Attention ! Certaines situations peuvent prolonger ou diminuer ton stage d’insertion professionnelle.

Par ex. : tu es demandeur d’emploi et tu pars en vacances 15 jours. Cette période ne sera pas comprise dans ton stage d’insertion, car tu ne seras pas considéré comme jeune disponible et actif dans ta recherche d’emploi durant cette période.

Au cours de ton stage d’insertion, tu conserves les allocations familiales et le statut de personne à charge à la mutuelle si tu as moins de 25 ans.


2. Conséquences du travail étudiant sur le stage d’insertion professionnelle

Le travail étudiant effectué après les études :

Les jours de travail étudiant situés après le 31 juillet qui suivent la fin de tes études sont pris en considération pour le calcul de la durée de ton stage d’insertion professionnelle.

Consulte le module de l’ONEM pour calculer la durée de ton stage d’insertion sur :

bit.ly/2T1Y89M

Catégories : travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *