Si après ton stage d’insertion de 310 jours, ta recherche d’emploi est toujours infructueuse, tu pourras percevoir des allocations d’insertion sous certaines conditions :

  • Ne plus être soumis(e) à l’obligation scolaire qui prend fin au mois de juin de l’année de tes 18 ans ;
  • Avoir terminé un cycle d’études, c’est-à-dire avoir suivi (sans nécessairement avoir réussi) la 6e année de secondaire général ou au moins la 3e année de l’enseignement secondaire professionnel, artistique ou technique, ou avoir suivi une formation en alternance (CEFA, IFAPME) ;
  • Ne plus suivre d’études de plein exercice. Ceci comprend toute activité qui est relation avec tes études comme un stage, un mémoire ou une matière à représenter ;
  • Avoir accompli le stage d’insertion professionnelle de 310 jours (= 12 mois) ;
  • Avoir moins de 25 ans lors de la demande d’allocations. Reste attentif aux différentes choses pouvant repousser cette échéance (redoublement, réorientation, année à l’étranger…). Ceci ne doit pas être un frein à tes projets mais sois conscient des conséquences de tes choix ;
  • Avoir obtenu deux évaluations positives lors de ton stage d’insertion prouvant que tu recherches activement un emploi.

BON A SAVOIR

  • Si tu as entre 18 et 21 ans, tu ne peux faire la demande d’allocations que si tu as obtenu un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou une formation en alternance. La liste des certificats et diplômes est disponible à cette adresse http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35. Si tu n’as pas de diplôme, tu dois attendre tes 21 ans pour ouvrir le droit aux allocations.
  • Si tu as moins de 25 ans, tu peux continuer à percevoir les allocations familiales pendant la durée de ton stage d’insertion.

 

1. En cas d’exclusion

Les personnes exclues du bénéfice des allocations d’insertion auront la possibilité de s’adresser au CPAS. Si le montant des allocations d’insertion n’est pas fort différent de celui du revenu d’intégration sociale (RIS), il faut savoir que les conditions d’octroi ne sont pas les mêmes. Le droit au RIS est en effet octroyé à la suite d’une enquête sociale et d’une enquête sur les ressources. Le CPAS tiendra compte des moyens d’existence des membres majeurs du ménage. Certaines personnes (sous statut cohabitant notamment) risquent donc de se voir refuser l’aide du CPAS.

Retour en haut


2. Les allocations d’insertion

Les montants varient en fonction de ton âge et de ta situation familiale. Le montant de l’allocation se calcule par jour, un mois habituel comptant 26 jours ouvrables. Pour le calcul exact, adresse-toi au FOREM ou procure-toi le dossier Infor Jeunes « Allocations d’insertion professionnelle » disponible dans notre permanence.

Retour en haut


3. Les allocations de chômage

Tu pourras toucher des allocations de chômage si tu as perdu ton emploi ou si tu es en fin de contrat et que tu réponds aux conditions de durées de travail nécessaires.

POUR Y VOIR PLUS CLAIR
Pour en savoir plus, consulte le dossier Infor Jeunes « Allocations de chômage » disponible dans notre permanence.

Retour en haut

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>