Temps de lecture : 4 minutes

1. Tes parents se séparent

Tes parents ne s’entendent plus et ils ont pris la décision de se séparer. Ce n’est peut être pas facile pour toi de l’accepter et/ou de le vivre.
Tu peux passer par différentes étapes, la peur, l’angoisse, la tristesse, le regret, l’agressivité, la culpabilité… Si les mots de tes parents et de ton entourage ne suffisent pas à te réconforter, tu peux prendre contact avec le centre PMS de ton école, un centre de planning familial, un centre de guidance ou une AMO.
Ils te proposeront une écoute, des conseils et t’aideront à franchir ce cap difficile.

Si tu as plus de 12 ans, tu peux être entendu par le Juge seul à seul dans un endroit approprié à cet effet. Un courrier t’est envoyé chez tes 2 parents. Si tu souhaites donner ta version des faits, tu devras renvoyer le formulaire de réponse.
Si tu as moins de 12 ans, tu peux aussi être entendu par le juge mais tu dois en faire la demande. Sache qu’il peut refuser si la demande vient de tes parents.

Pour y voir plus clair : si la situation se complique entre tes parents, tu peux consulter la brochure « Séparations conjugales, violences, tribunal de la Famille et de la Jeunesse ». Elle regorge d’informations utiles et importantes pour ces situations très compliquées.


2. Prendre ton autonomie

Tu vas avoir 18 ans, tu suis toujours des études mais tu as une situation familiale difficile ou tu as simplement envie de prendre ton indépendance ?
Les renseignements ci-dessous te seront utiles si tu décides de voler de tes propres ailes.
Cette décision ne se prend pas à la légère et entraine des conséquences telles que des changements du montant des allocations (familiales, études), un loyer, des factures et des impôts à payer, des démarches administratives à effectuer…

Voici des infos pour t’aider à mieux te préparer avant de faire le premier pas !

  • Trouver un logement
    Avant de prendre ton autonomie, il faut trouver où loger. Pour cela, tu peux te référer au chapitre Logement.
  • Les démarches administratives
    Une fois le logement trouvé, tu dois te rendre à l’Administration communale de ton nouveau domicile dans les 8 jours pour signaler ton changement d’adresse.
  • Garder tes droits sociaux
    Dès que ton changement de domicile a été acté par l’Administration communale, la Banque Carrefour communiquera tes coordonnées à la caisse d’allocations familiales et tu toucheras donc toi-même tes allocations. Après 18 ans et jusqu’à tes 25 ans, tu continues à percevoir tes allocations familiales si tu es inscrit dans une école et que tu suis régulièrement les cours. Si par contre tu t’inscris comme demandeur d’emploi, tu toucheras tes allocations familiales jusqu’à la fin de ton stage d’insertion.

Attention ! Si tu as des frères et sœurs toujours domiciliés chez tes parents, sache qu’en quittant le domicile parental, cela aura un impact négatif sur les allocations versées à tes parents. Pour ce qui est de la mutuelle réfère-toi à ce chapitre : http://inforjeunesluxembourg.be/bougerjeunes/ta-vie-ta-sante/.

Attention ! La nouvelle réglementation concernant les allocations familiales te permet de continuer à toucher les allocations jusqu’à tes 21 ans sans conditions si tu es né après le 1er janvier 2001.

  • Gérer ta situation financière
    Avant toute chose, il faut établir un budget avec tes rentrées et tes dépenses.

Calcule ton budget sur : socialsante.wallonie.be/surendettement/citoyen/calcul_budget_public/

    • Fais les demandes pour obtenir les allocations ou bourses d’études. Tu trouveras les conditions et informations dans le chapitre études.
    • Trouve un job étudiant. Travailler les weekends, en soirée, pendant les vacances scolaires c’est possible ! Et cela t’aidera à financer ton autonomie ! Rendez-vous au chapitre « Job étudiant ».
    • Tu peux également demander de l’aide à tes parents. Ils ont l’obligation d’éducation et d’entretien envers leurs enfants. Cela se fait généralement en nature quand tu vis sous leur toit. Mais si tu les quittes, ils sont toujours dans l’obligation de t’aider. Tu peux négocier avec eux le montant et le versement d’une contribution alimentaire. Si cette demande te semble difficile, tu peux contacter un service de médiation. Si malgré cela, tu n’arrives pas à un accord, tu as la possibilité de t’adresser au Tribunal de la famille.
    • Si tu as besoin d’aide, rends-toi ici pour trouver les coordonnées du service adéquat. Et n’hésite pas à venir nous rencontrer dans notre permanence. Nous te recevrons anonymement et gratuitement. Nous te donnerons des informations utiles dans ta situation ainsi qu’une liste d’adresses locales d’organismes spécialisés.

Pour y voir plus clair : tu trouveras plus d’informations et de conseils dans le dossier « Prendre son autonomie » disponible dans notre permanence.

Tu as moins de 18 ans et tu souhaites être émancipé (être assimilé à un majeur) ? L’émancipation existe toujours mais c’est une mesure exceptionnelle qui n’est accordée que très rarement et uniquement sous certaines conditions.
Tu ne peux pas demander l’émancipation pour échapper à l’autorité de tes parents afin de pouvoir faire ce qu’il te plait ni uniquement parce que tu ne t’entends pas avec eux. Retrouve plus d’infos à ce sujet sur bit.ly/2n04fOi

Catégories : social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *