1. Passer mon permis

* MMA = masse maximale autorisée

POUR Y VOIR PLUS CLAIR

tu trouveras les documents explicatifs sur les nouvelles mesures dans notre permanence et toutes les explications à ce sujet sur le site du GOCA : http://bit.ly/2DYNbzM

 

BON À SAVOIR

Permis 2 roues : dès que tu as réussi l’examen théorique, tu as un délai de 3 ans pour passer l’examen pratique.
Une fois l’examen réussi, rends-toi à ton Administration communale qui te délivrera ton permis. Attention, il est payant, renseigne-toi sur son prix avant d’aller le chercher ! Plus d’info sur www.goca.be.

Permis voiture (permis B) : En cas de réussite de l’examen théorique, le centre d’examen délivre :

  • une attestation de réussite de l’examen théorique valable 36 mois
  • une demande de permis de conduire provisoire.

Le choix de la filière devra être précisé avant d’obtenir la demande d’un permis de conduire provisoire.

Tu devras te rendre à ton Administration communale afin qu’elle te délivre ton permis de conduire provisoire. C’est seulement à partir de ce moment que tu vas pouvoir t’essayer à la conduite pratique ! Ce permis est payant et le prix varie en fonction de la commune dans laquelle tu es domicilié. Renseigne-toi donc à l’avance pour savoir de quel montant tu devras te munir pour le récupérer.

Tu souhaites changer de méthode d’apprentissage pendant la validité de ton permis provisoire ? C’est possible, mais tu ne peux le faire qu’une seule fois.

N’oublie pas d’apposer le signe « L » obligatoire sur ton véhicule lors de ta formation pratique !

Attention, avec un permis provisoire, tu n’es pas autorisé à conduire le vendredi, le samedi, le dimanche, la veille des jours fériés légaux et les jours fériés légaux de 22 heures jusqu’à 6 heures le lendemain matin. Tu ne peux pas non plus conduire à l’étranger ou tracter une remorque.

Si tu es étranger et/ou non-résident, sache que tu peux passer ton permis en Belgique si tu effectues tes études sur le territoire belge. Renseigne-toi auprès de l’Administration communale de la ville de tes études (demande l’annexe 33).

 TÉLÉCHARGE la check-list pour ne pas passer à côté d’une étape du permis deux roues et B

 

  • Adresses utiles
    • Coup de pouce pour passer ton permis
      • Drive mut : 063/23.10.00 – http://bit.ly/2D8Cdav
        Les cours de Drive mut sont réservés aux affiliés Solidaris — mutualité socialiste et comprennent des cours théoriques et pratiques.
      • Forca c.e.p.p.s.t. (centre d’éducation permanente et de promotion sociale des travailleurs) : 063/21.91.83 — forca@fgtb.be
      • CEPPST : cours théoriques et pratiques sont proposés aux travailleurs sans emploi, aux futurs travailleurs, aux personnes à faibles revenus… ceppst.be
      • SOS dépannage social : 063 / 24.47.67 – fbach@sosdepannage.be – www.sosdepannageluxembourg.be
        SOS dépannage organise une formation au permis de conduire théorique, qui s’adresse en priorité aux personnes qui rencontrent des difficultés d’apprentissage dues à l’illettrisme, au manque de maîtrise de la langue française ou encore à des difficultés de mémorisation.
      • Damier (dispositif d’accès à la mobilité immédiate pour l’emploi en région rurale) 01/234.56.78 — info@damier.be
        www.damier.be
        Damier propose des cours théoriques ouverts à tous.
    • Réglementations relatives aux différents permis de conduire
      • Goca — brochure en ligne pour les nouveaux conducteurs « en route pour l’expérience » (avec cahier spécial parent) — www.goca.be ;
      • IBSR — ibsr.be.
    • Auto-écoles proches de chez toi (liste à jour octobre 2017) :
    • Pour connaître les adresses des centres d’examen proches de chez toi : goca.be
    • Covoiturage
      • L’ASBL Taxistop propose plusieurs services de mobilité alternative, dont le covoiturage, qui peuvent être de véritables solutions pour se déplacer tout en alliant économie, écologie et convivialité :
      • carpool.be: covoiturage pour des trajets occasionnels ou réguliers ;
      • eventpool.be: covoiturage vers des évènements comme des festivals, des concerts, des matchs de foot… ;
      • eurostop.be: covoiturage permettant de voyager partout en Europe tout en partageant les frais de voyage ;
      • schoolpool.be: du covoiturage scolaire si tu souhaites développer un projet de covoiturage avec ton école !
      • karzoo.be ;
      • blablacar.fr ;
      • cambio.be: les voitures partagées Cambio (abonnement payant) te permettent d’emprunter une voiture quand bon te semble. Tu peux t’affilier à Cambio à condition d’avoir 2 ans de permis de conduire ou d’être âgé de 25 ans minimum ;
      • Il existe des groupes Facebook qui te permettent de proposer et/ou de trouver un covoiturage. En province du Luxembourg, tu peux demander à rejoindre le groupe « covoiturage – province du Luxembourg » ;
      • Il existe également des services de transports à la demande qui sont organisés dans certaines communes par la province du Luxembourg (locomobile – www.servicelocomobile.be) et par le TEC (Telbus – http://bit.ly/2ibqBYq).

retour en haut


1. Passer mon brevet de premier secours (BEPS)

Cette formation a pour objectif de rendre chaque citoyen capable d’être le premier acteur dans la chaîne des secours. Tu apprendras les gestes indispensables pour intervenir en cas d’accident, de catastrophe…

Un brevet est délivré à toutes les personnes ayant participé activement à la totalité de la formation.

  • Modalités pratiques
    • cours de 15 h (5 x 3 heures), organisés dans les maisons Croix-Rouge ou sections locales ;
    • avoir 12 ans minimum (les enfants de moins de 15 ans doivent être accompagnés d’un adulte à l’inscription) ;
    • 12 participants maximums par cours, inscription obligatoire ;
    • 45 € par personne (brochure et brevet compris).

Le BEPS peut être complété par le brevet de secouriste et/ou une formation permettant d’enseigner les premiers secours.

  • Pour en savoir plus sur le BEPS

retour en haut


3. Devenir animateur

Que ce soit pour tes activités de loisirs ou dans le cadre de camps de vacances, il existe de nombreuses possibilités de te former à l’animation. Ces formations délivrent le brevet nécessaire pour travailler dans un centre de vacances reconnu. Beaucoup de centres de vacances disposent d’un agrément et doivent travailler avec au minimum 1 animateur breveté sur 3. Les communes engagent également des animateurs pour leurs plaines de vacances.

  • La formation d’animateur

Elle est caractérisée par une alternance entre théorie et pratique :

  • formation théorique (150 heures) : l’animateur développe des compétences en animation, en gestion de groupe et est sensibilisé à son rôle éducatif ;
  • formation pratique (150 heures) : lorsque l’animateur est en situation réelle et qu’il a la responsabilité d’enfants, il a l’occasion d’appliquer ses connaissances et de mettre ses compétences au service du groupe.

À l’issue de cette formation, tu reçois ton brevet d’animateur, un document officiel et homologué par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • À partir de quel âge puis-je me former ? Pour commencer une formation d’animateur, tu dois avoir 16 ans au premier jour de la formation théorique et 17 ans au premier jour de la formation pratique.
  • Où me former ? Le site centres-de-vacances.be te propose une liste d’organismes de formation en animation agréés en Fédération Wallonie-Bruxelles.
  • Où travailler ? Les Administrations communales engagent des étudiants pour leurs plaines de vacances. Des organismes indépendants peuvent aussi faire appel à des animateurs brevetés.

 

BON À SAVOIR

Si tu es engagé dans le secteur socioculturel, tu as droit à 25 jours de travail qui ne seront pas comptabilisés dans ton quota de 475 heures de job étudiant (p.57).

  • Responsable qualifié

La personne « responsable qualifiée » est le coordinateur d’une équipe d’animateurs de mouvements de jeunesse. Il doit avoir 18 ans accomplis, une expérience d’un an d’animation après avoir obtenu le brevet d’animateur et doit être désigné par les responsables de son mouvement.

 

  • Coordinateur

Une fois le brevet d’animateur en poche, tu as la possibilité d’effectuer une formation pour devenir coordinateur de centre de vacances. Celui-ci assure la gestion d’une équipe d’animateurs, la construction et l’application d’un projet pédagogique, l’administration, la logistique et la gestion d’un centre de vacances, les relations avec l’extérieur et les pouvoirs publics…

Pour entamer la formation de coordinateur, les participants doivent :

  • posséder le brevet d’animateur ;
  • avoir 18 ans le premier jour de la formation théorique ;
  • justifier d’une « expérience utile » de 100 heures d’animation dans une plaine ou un séjour après l’obtention du brevet d’animateur ;
  • entreprendre la formation au plus tard 24 mois après la fin de cette « expérience utile ».

La formation de coordinateur comprend également une phase théorique de 150 heures minimum et une phase pratique de 150 heures minimum. Cette formation peut s’étaler sur une durée minimale d’un an et maximale de trois ans.

Le brevet de coordinateur est également homologué par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

BON À SAVOIR

Si tu n’as pas ton brevet d’animateur ou de coordinateur et que tu as de l’expérience en animation, tu peux prétendre à une assimilation ou une équivalence de celle-ci sous certaines conditions.

Plus d’info sur www.centres-de-vacances.be

  • Formation continue

Pour les animateurs et coordinateurs déjà bien expérimentés, des modules de formations continues destinées aux professionnels de l’enfance sont organisés chaque année par les différents organismes de formation.

 TÉLÉCHARGE la check-list pour ne pas passer à côté d’une étape du parcours d’animateur

retour en haut


4. t’exprimer sur les sujets Jeunesse : les comités consultatifs

Il existe des comités consultatifs qui te permettent de t’exprimer sur les sujets « Jeunesse »,

MAIS surtout de représenter les jeunes auprès des pouvoirs décisionnels. Ces conseils ont pour objectifs de valoriser l’image et l’engagement des jeunes, de favoriser leur épanouissement et leur émancipation ainsi que de promouvoir leur expression. Les organisations de jeunesse offrent aussi un cadre de discussions avec des comités consultatifs.

Il existe peut-être un conseil des jeunes dans ta commune, renseigne-toi auprès de ton Administration communale.

Le Conseil provincial des Jeunes de la Province de Luxembourg -061/62.01.35 – cpj@province.luxembourg.be – http://bit.ly/17Xs2oi

Le Conseil de la Jeunesse – 02/413.29.30 (Bruxelles) ou 04/232.40.22 (Liège) – conseil.jeunesse@cfwb.be – www.conseildelajeunesse.be

retour en haut


5. Le service citoyen

Le Service Citoyen peut t’accompagner dans ton projet. Ce service propose, entre autres, aux jeunes entre 18 et 25 ans, une forme de volontariat à temps plein en Belgique ou à l’étranger (minimum 6 mois d’engagement). Ex. : participer à l’organisation d’un festival durable, animer des enfants dans un centre pour demandeurs d’asile, accompagner des familles dans l’adoption d’écogestes, recueillir les savoirs liés aux plantes sauvages auprès de la population locale…

Service Citoyen — Wallonie – 081/39 08 25 – nathalie.vaninnis@service-citoyen.be – www.service-citoyen.be

Le programme Bel’J du Bureau International de la Jeunesse te permet également de mener un projet de volontariat en Flandre ou en Communauté germanophone et découvrir leur culture respective tout en améliorant tes compétences linguistiques. Plus d’info sur www.lebij.be.

D’autres organismes proposent également des projets citoyens à l’étranger. Tu trouveras plus d’info dans le chapitre « Envie d’ailleurs ». Il y est notamment question du Service Volontaire Européen (SVE).

Tu trouveras des informations sur le volontariat dans le chapitre « Travail » p.85.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>