Si tu viens de l’espace économique européen (EEE) ou hors EEE et que les études que tu souhaites suivre en Belgique ont une durée de plus de 3 mois, tu devras introduire une demande de long séjour. Une fois en Belgique, tu devras introduire une demande de long séjour auprès de l’administration communale de ton lieu de résidence.

BON À SAVOIR

Les étudiants majeurs non européens candidats à un droit de séjour en Belgique doivent payer une redevance obligatoire de 160 €. Cette somme couvre les frais administratifs du traitement du dossier. Toutefois, les étudiants et les chercheurs qui bénéficient d’une bourse d’études ou de recherche financée directement ou indirectement par les pouvoirs publics bénéficient d’une gratuité pour le traitement de leur dossier.

  • Délai de réponse

Le droit de séjour doit être reconnu à l’étudiant EEE qui est dans les conditions le plus rapidement possible et au plus tard 6 mois après la date de sa demande.

POUR Y VOIR PLUS CLAIR

pour t’installer en Belgique, tu dois répondre à des conditions d’études, financières, de santé et de sécurité. Infor Jeunes a rédigé des dossiers d’information pour répondre à ces questions : qui peut venir en Belgique pour étudier ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour quelles études peut-on partir ? Quelles sont les conditions d’inscription ? A-t-on le droit de travailler ? L’étudiant peut-il venir avec sa famille ? Faut-il une équivalence de diplôme ?

Ceux-ci dossiers sont consultables dans notre permanence.

Infor Jeunes Luxembourg – 063/23.68.98 – arlon(a)inforjeunes.be – www.inforjeunesluxembourg.be

De nombreux programmes de bourses sont disponibles pour les étudiants qui désirent réaliser leurs études en Belgique. A cette adresse, tu trouveras un aperçu de celle-ci : http://bit.ly/2j5qBeV

 

1. Conditions d’études

Les études doivent se faire dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subsidié par les pouvoirs publics. Il doit s’agir d’études à plein temps. Si ce n’est pas le cas, l’étudiant doit prouver que celles-ci constituent son activité principale et que cet enseignement constitue une préparation ou un complément à un enseignement de plein exercice. La preuve de l’inscription est à fournir avant la fin du 4e mois qui suit celui de la demande de séjour. Une inscription dans un établissement privé entraînera un examen approfondi de la part de l’administration.

 

Retour en haut


2. Conditions financières

L’étudiant doit avoir des moyens financiers suffisants pour pouvoir couvrir les soins de santé, les frais de séjour, d’études et de rapatriement pour au moins une année académique. Pour l’année académique 2017-2018, le montant minimum nécessaire s’élève à 642 € par mois.

S’il ne dispose pas lui-même des ressources suffisantes, il peut demander à une autre personne de se porter garante pour lui. Le garant doit disposer de ressources suffisantes. L’Office des Étrangers a établi le minimum de 1000 € nets par mois pour le garant, majorés de 150 € nets par personne à charge et de 642 € nets pour l’étudiant (soit un revenu minimum de 1642 € + 150 € par personne à charge). Il doit s’agir de revenus stables (par exemple, les revenus d’un travail intérimaire ne seront pas pris en compte).

BON A SAVOIR

Sauf exemption, les étudiants étrangers devront payer, en plus du minerval, des droits d’inscription spécifiques (DIS), que ce soit pour l’inscription dans une haute école ou dans une université. Plus d’infos : http://bit.ly/2h6SlBB

Si tu hésites à réaliser tes études dans un pays d’Europe, voici un article qui compare le coût des études supérieures en Europe : http://bit.ly/2ikigS5

Retour en haut


3. Conditions de santé

L’étudiant doit disposer d’une assurance maladie reconnue en Belgique. Il doit également disposer d’un certificat médical attestant qu’il n’est pas atteint d’une maladie grave prévue par la loi.

Retour en haut


4. Conditions de sécurité

Les étudiants âgés de plus de 21 ans doivent posséder un certificat constatant l’absence de condamnations pour crimes et délits de droit commun. Celui-ci doit dater de moins de 6 mois et couvrir au minimum les 5 dernières années.

Pour toute inscription dans l’enseignement supérieur en Belgique, sauf exception, les non-résidents doivent apporter la preuve d’une maîtrise suffisante de la langue française. La réussite d’un examen pourra être exigée.

Ceux-ci doivent également obtenir une équivalence de leur diplôme. Celle-ci doit être introduite entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année scolaire ou académique qui précède celle de l’inscription. Le 15 novembre 2017 s’est donc ouverte la période de dépôt des demandes pour l’année académique 2018-2019.

Par contre, pour une demande d’équivalence d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou universitaire, il n’y a pas de règle bien établie. La décision reviendra à l’Université ou la Haute École concernée.

Les étudiants non-résidents sont ceux qui viennent en Belgique exclusivement pour y entamer des études supérieures (les Belges qui résident à l’étranger sont donc aussi considérés comme non-résidents).

N’oublie pas l’équivalence des diplômes – www.equivalences.cfwb.be

  • Pour le secondaire, tu peux joindre le 02/690.86.86.
  • Pour le supérieur, il faut appeler le 02/690.89.00 ou par mail : equi.oblig(a)cfwb.be.

Tu peux suivre l’évolution de ton dossier via Internet !

Tu peux aussi consulter le site du CIRE (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) à l’adresse suivante : http://bit.ly/2i4ELie

Retour en haut


5. Dispositions spéciales pour certaines études

Les étudiants non-résidents désireux de s’inscrire dans les branches d’enseignement de 1er cycle suivantes feront l’objet de dispositions particulières :

  • pour l’enseignement supérieur universitaire : médecine vétérinaire, kinésithérapie et réadaptation, sciences psychologiques et de l’éducation à orientation logopédie ainsi que médecine et sciences dentaires ;
  • pour l’enseignement supérieur hors universités : kinésithérapie, audiologie et logopédie.

Tout étudiant non-résident, qui s’inscrit pour la première fois, en Fédération Wallonie-Bruxelles, dans l’un des cursus soumis au quota, devra faire sa demande d’inscription, obligatoirement, en personne (les procurations sont interdites) à partir du troisième jour ouvrable qui précède le 2 septembre.

Chaque étudiant non résident ne pourra introduire, durant ces trois jours d’inscription, qu’une seule demande auprès d’un seul établissement.

Si l’école reçoit plus de 30 % (20 % en médecine vétérinaire) de demandes d’inscriptions par rapport au nombre total d’inscriptions de l’année précédente (résidents et non-résidents), elle procède à un tirage au sort à l’issue des 3 jours d’inscriptions afin de déterminer les demandes d’inscription qui seront retenues.

Si l’étudiant est accepté, il devra confirmer son inscription. Dans le cas contraire, il sera averti des motifs du refus.

Il est donc vivement conseillé à l’étudiant étranger non résident en Belgique souhaitant s’inscrire dans une des filières mentionnées ci-dessus de prendre contact avec l’institution choisie.

Retour en haut


6. Pour en savoir plus

Bien entendu, les services d’information sur les études citées dans ce chapitre ainsi que les secrétariats des écoles, Hautes Écoles et Universités te seront d’une aide précieuse. Pour plus d’infos sur les études en Belgique, consulte le site : www.studyinbelgium.be

Les étudiants français ou luxembourgeois disposent également de services d’information jeunesse de leur région en mesure de les aider :

CRIJ Lorraine – +33 (0) 3/83. 37.04.46 – accueil(a)crijlorraine.org – www.jeunesenlorraine.org

CIJ Luxembourg – +352/26.293.200 – www.cij.lu

Retour en haut

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>