Partir à l’étranger, pour vivre une expérience personnelle et enrichissante, est un rêve que nombreux jeunes nourrissent… malheureusement, tous ne le réalisent pas. Afin de ne pas mettre ton envie au placard, tu trouveras ci-dessous quelques questions à te poser pour mettre ton projet sur les rails.

1. Dis-moi qui tu es, je te dirai pour quel projet tu es fait

  • Es-tu indépendant ou préfères-tu être accompagné dans ta démarche ?
    Certains ont l’âme d’un aventurier et sont prêts à faire face aux imprévus. Ils ont la faculté de s’adapter aux situations parfois inattendues et ont les épaules assez larges pour résoudre les éventuels bémols rencontrés sur place. D’autres ont le souhait de faire l’apprentissage d’une langue et la découverte d’une culture sans le stress des problèmes pratiques à régler (logement, transport et mobilité, documents administratifs). Auquel cas, l’accompagnement par un service spécialisé est recommandé.
  • Où en es-tu dans ton parcours de vie ?
    Ton cursus scolaire est terminé et tu souhaites vivre une expérience forte avant de te retrouver sur le marché du travail ? Ou au contraire, une année d’études supplémentaire à l’étranger serait un plus pour toi et sur ton CV ? Là aussi, d’après ton parcours de vie et ton souhait de voyager, ton choix pourra se porter sur différentes possibilités : un chantier international au Bénin, une année d’études en Erasmus au Canada, un semestre comme jeune au pair en Angleterre, une immersion dans une famille d’accueil avec un programme de cours de langues en Allemagne… Le panel de possibilités est très large. D’où l’intérêt de prendre le temps de bien t’informer.

retour en haut


2. Que veux-tu faire sur place ?

Pour pouvoir y répondre, il faut, une fois de plus, te poser les bonnes questions. Si tu as besoin de changer d’air après une année d’études qui t’as mis sur les rotules, inutile d’aller choisir un programme de cours intensifs à l’étranger. En revanche, si l’anglais est un point faible chez toi et que tu as le souhait de l’améliorer, l’option est intéressante.

Dans une toute autre optique, tu pourrais avoir envie de vivre une expérience dépaysante en allant à la rencontre d’une culture inconnue et de faire partie d’un projet de coopération au développement. L’apprentissage de la langue n’est pas le critère prépondérant, mais il est certain que tu reviendras enrichi de nouvelles compétences. En participant à ce type de projets, tu n’es pas salarié, mais, selon l’organisme et le pays d’accueil, l’impact financier reste raisonnable puisque tu es nourri et logé.

Tu pourrais également avoir comme objectif de travailler à l’étranger. Que ce soit dans le cadre de ta formation professionnelle ou, tout simplement, pour subvenir à tes besoins. Dans cette perspective, différentes possibilités s’offrent également à toi. Le réseau européen « Eures », par exemple, est un portail qui te donne accès à des informations relatives à la mobilité professionnelle. Sur leur site http://ec.europa.eu/eures/ tu accéderas à des offres dans 31 pays européens.

retour en haut


3. Comment financer ton voyage ?

L’aspect financier est un critère non négligeable à prendre en considération dans l’organisation de ton voyage. Le coût total de ton séjour dépendra de tes divers choix : le pays de destination, le type de logements, la nourriture, les transports (locaux et internationaux), les activités prévues (par exemple : les cours intensifs sur place sont payants alors que travailler au pair permet de gagner de l’argent de poche et d’apprendre la langue en même temps), le choix ou non d’un organisme de suivi (n’hésite pas à faire jouer la concurrence).

Certains organismes privés t’offrent des packages tout compris (logement, nourriture, activité, transport), mais tu paies parfois ces services au prix fort. A contrario, certaines institutions publiques soutiennent financièrement des projets parfois jusqu’à la totalité des frais engendrés dans le cadre de celui-ci (exemple : le Service Volontaire Européen).

Avant de partir, il te faudra donc établir un budget réaliste qui te permettra à la fois de t’en sortir financièrement et de vivre pleinement ton aventure.

Voici quelques pistes afin de t’aider à financer ton voyage avant de partir, mais aussi sur place :

ECONOMISER

Mettre de l’argent de côté est une bonne base pour t’aider à financer ton voyage. Si tu travailles déjà ou que tu travailles comme étudiant, il est possible de te constituer un petit capital de base. D’autres astuces te permettront de faire des économies comme louer un logement pas trop grand ou opter pour une colocation, te limiter dans les sorties, prendre les transports en commun…

LES BOURSES

Le Plan Marshall pour la Wallonie propose des bourses en immersion linguistique via certains organismes. Ces bourses sont disponibles pour une immersion en anglais, mais la priorité est mise sur le néerlandais et l’allemand. Un taux boursier préférentiel sera accordé si tu choisis un séjour linguistique dans une de ces deux langues.

Plus d’info ICI.

Le bureau international de la jeunesse (BIJ) aide les jeunes à financer leurs projets à l’étranger (volontariat, projets personnels en lien avec tes études ou tes centres d’intérêt, stage professionnels…).

Plus d’infos sur www.lebij.be

Tu peux également introduire un dossier pour participer à un concours ou répondre à un appel à projets (certaines institutions financent certains types de projets qui répondent aux critères qu’elles on fixés lors de l’appel). Attention aux conditions, aux formulaires à remplir, aux délais à respecter… ! Renseigne-toi sur les projets des écoles supérieures, des universités ou de certaines associations qui peuvent te donner des conseils. Tu trouveras plus d’infos sur ces associations et sur les bourses et appel à projet dans le chapitre « Projets », ainsi que sur le site www.reseaulangues.be.

BON A SAVOIR
Organiser un voyage de plus ou moins longue durée peut prendre plusieurs mois. Il est même parfois nécessaire de s’inscrire un an à l’avance pour accéder à certaines bourses. Aussi, quel que soit ton projet, mieux vaut t’y prendre tôt.

FAIRE SPONSORISER TON VOYAGE

Tu as, par exemple, un projet humanitaire et tu souhaites te faire sponsoriser ? Propose une idée originale (blog, reportage) à une entreprise ou à une ASBL ; en échange de publicité, ils peuvent financer le tout ou une partie de ton voyage.

Des plateformes de financement participatif (crowdfunding) peuvent également t’aider à collecter des fonds pour réaliser tes idées ou projets : www.kisskissbankbank.com,
www.ulule.com, www.crowdin.be, www.justgiving.com …

LES CARTES DE REDUCTION

Elles t’offrent de nombreux avantages comme des réductions sur certains transports ou type de logements, des entrées au musée, des offres dans des agences de voyages, mais aussi chez les commerçants affiliés :

  • International Student Identity Card (ISIC) disponible pour les étudiants universitaires ou en hautes écoles : www.isic.be ;
  • International Student Identity Card (ISIC) Scholar valable pour les élèves à partir de 12 ans dans l’enseignement secondaire : www.isic.be ;
  • International Youth Travel Card (IYTC) réservée aux moins de 30 ans non étudiants : www.isic.be ;
  • La carte jeune Euro : disponible dans une trentaine de pays européens et réservée aux moins de 30 ans : www.eyca.org,
    cartejeunes.be ;
  • La carte de membre des auberges de jeunesse
    t’offre des réductions dans 4000 auberges de jeunesse dans près de 90 pays affiliés.
    Plus d’infos : www.lesaubergesdejeunesse.be,
    hihostels.com.

TRAVAILLER PENDANT TON VOYAGE

Jobs saisonniers, wwoofing, jeune au pair… plusieurs formules existent pour travailler à l’étranger et donc t’aider à financer une partie de ton voyage. Tu trouveras plus d’infos dans la rubrique « Travailler à l’étranger » de ce chapitre.


retour en haut


4. Le statut social pendant ton voyage

LES ALLOCATIONS FAMILIALES

  • Si tu as moins de 18 ans, tu conserveras tes allocations familiales sans aucune condition.
  • Si tu as entre 18 et 25 ans et que tu restes domicilié en Belgique, tu devras satisfaire à différentes conditions en fonction de la nature de ton voyage :
    • Si tu séjournes ou étudies dans un pays de l’espace économique européen ou un pays avec lequel la Belgique a conclu des accords bilatéraux, tu conserveras ton droit aux allocations familiales aux mêmes conditions qu’en Belgique.
      Pour rappel, ces conditions sont les suivantes :

      • suivre régulièrement des cours dans un établissement reconnu par les autorités étrangères (ou si ce n’est pas le cas, suivre un minimum de 17 heures de cours ou être inscrit à min. 27 crédits) ;
      • travailler moins de 240 heures/trimestre.
    • Si tu séjournes ou étudies dans un pays en dehors de l’espace économique européen ou dans un pays avec lequel la Belgique n’a pas conclu d’accords bilatéraux, tu devras répondre à certaines conditions en fonction de ta situation :
      • Si tu suis des études de niveau supérieur, tu bénéficieras d’allocations familiales tout au long de tes études si tu as obtenu un diplôme d’études secondaires en Belgique ;
      • Si tu suis des études de niveau non supérieur ou que tu suis des études de niveau supérieur et que tu as un diplôme d’études supérieures (en Belgique ou à l’étranger), tu bénéficieras alors d’allocations familiales uniquement pendant la 1re année ;
      • Si tu voyages pour ton loisir, ton séjour se déroulera soit pendant les vacances d’été et ne pourra pas dépasser 2 mois (voir 3 mois si tu ne continues pas d’études par la suite), soit pendant d’autres congés scolaires et ne pourras pas dépasser 120 jours (sur l’année civile) ;
      • Si tu effectues un séjour médical, celui-ci ne pourra dépasser 6 mois

Si tu ne satisfais pas à ces conditions, tu peux faire la demande d’une dérogation ministérielle au SPF Sécurité sociale.

FAMIFED (l’agence fédérale pour les allocations familiales)
0800/94.434
www.famifed.be

LA MUTUELLE

Avant ton départ, il est toujours fortement recommandé de consulter ta mutuelle.

  • Si tu pars pour un séjour de courte durée en Union Européenne, tu dois demander auprès de ta mutuelle la « Carte d’Assurance Européenne ». Elle reprend les données de ta carte SIS et te permettra de bénéficier du remboursement des soins de santé durant ton séjour en Europe. Plus d’infos sur la Carte d’Assurance Européenne sur mutas.be.
  • Si tu pars pour un séjour de courte durée hors Union Européenne, tu dois te renseigner auprès de ta mutuelle pour vérifier si la Belgique a signé ou non une convention avec ton pays de destination. Le site
    willgoto.com peut également te fournir des informations quel que soit le pays que tu souhaites visiter.
  • Si tu pars pour un séjour de longue durée, vérifie auprès de ta mutuelle si tu es en ordre de cotisation pour l’assurance complémentaire. Dans ce cas, tu peux demander la
    « World Assistance Card » ou « Medical Assistance Card ». Au dos de celle-ci, tu trouveras le numéro de téléphone de la centrale d’alarme Mutas à contacter sous 48h en cas de soins médicaux urgents et imprévus. Plus d’infos sur mutas.be.

Dans tous les cas, n’hésite pas à contacter ta mutuelle pour vérifier les conditions d’assistance médicale et les conditions d’intervention pour ton pays de destination !

BON A SAVOIR
Il faut toujours conserver les attestations et factures de soins reçues à l’étranger et prévenir rapidement sa mutuelle en cas d’hospitalisation.

 

TES DROITS EN TANT QUE DEMANDEUR D’EMPLOI

Le stage d’insertion professionnelle

Si tu es en train de prester ton stage d’insertion professionnelle, sache que tu ne devras pas nécessairement l’interrompre en cas de voyage. Pour cela, tu dois impérativement demander une dispense auprès de l’ONEM ou du Forem (en fonction de ton projet). Si ta demande de dispense est acceptée, ton stage d’insertion professionnelle continuera à courir pendant ton séjour à l’étranger.

Les allocations d’insertion professionnelle ou de chômage

Si tu bénéficies d’allocations d’insertion professionnelle ou de chômage, tu dois signaler ton départ à l’ONEM et au Forem. En fonction de ta situation et des raisons de ton voyage, l’ONEM ou le Forem t’octroiera ou non une dispense qui te permettra de conserver tes allocations durant ton séjour.

Les dispenses qui te permettent partir à l’étranger

Les dispenses pour lesquelles l’ONEM est compétent :

Dispense pour participer à une manifestation culturelle ou sportive à l’étranger.

ONEM
063/24.57.11
www.onem.be

Les dispenses pour lesquelles le FOREM est compétent :

FOREM
063/67.03.23
www.leforem.be

 

BON A SAVOIR
Un projet de volontariat peut être un moyen de faire un stage ou une formation à l’étranger s’il te permet de te spécialiser dans le métier que tu veux exercer.

BON A SAVOIR
Si tu touches des allocations de chômage depuis au moins 4 semaines et que tu souhaites te rendre dans un pays européen dans le but d’y trouver du travail, tu as le droit de te les faire transférer dans le pays européen pour une période de 3 mois. Plus d’infos sur http://bit.ly/2hsdpSp

Si tu veux t’engager dans un projet pour lequel aucune dispense n’est prévue, tu peux rédiger un dossier de présentation en explicitant bien comment cette expérience sera un plus pour ta future employabilité. Il sera à adresser aux services du directeur régional de l’ONEM qui décidera de t’octroyer ou non une dispense. 

Si tu n’obtiens pas de dispense, tu as quand même le droit de partir à l’étranger. Sache néanmoins que cela entraînera la suspension de tes droits sociaux (de ton stage d’insertion ou de tes allocations). Tu pourras les récupérer une fois de retour en Belgique.


retour en haut

5. Transport

Pour tenter de limiter les frais de voyage, il existe certaines formules moins coûteuses que d’autres :

  • En voiture : l’auto-stop ou le covoiturage te permettent d’économiser les coûts du voyage ou d’en partager les frais ;
  • En avion : pour payer ton billet à un prix avantageux, tu peux le réserver longtemps à l’avance (6 mois voir un an) ou en dernière minute (« last minute »). Certaines compagnies proposent également des tarifs préférentiels pour les jeunes, des tarifs de groupe, low cost… Il existe plusieurs sites qui te permettent de comparer les prix proposés par différentes compagnies : skyscanner.net,
    www.kayak.fr, www.liligo.fr… ;

BON A SAVOIR
Si tu choisis une compagnie aérienne à bas prix, aie à l’esprit que l’accompagnement est minime. Prépare donc ton voyage en te posant des questions utiles comme par exemple : y-a-t-il des frais supplémentaires en cas de paiement par carte de crédit, un bagage en soute est-il prévu sans frais additionnels, où se situe exactement l’aéroport…

  • En train : la SNCB propose toute une série de tarifs préférentiels pour les jeunes de moins de 26 ans, que ce soit pour voyager en Belgique ou en Europe. Veille néanmoins à comparer les prix proposés par le trafic intérieur du(des) pays dans lesquels tu voyages, ils peuvent parfois être plus avantageux.
    Plus d’infos sur le site de la SNCB :
    b-rail.be ;
  • En bus : les voyages en car entre villes et organisés par des compagnies privées sont souvent une formule bon marché. Tu trouveras les compagnies de bus du monde entier sur ce site : www.busstation.net. Compagnies de bus pour voyager en Europe :
    www.flixbus.com, www.flibco.com …
  • De manière générale, n’hésite pas à demander un tarif étudiant, une formule combinée, un pass, à utiliser ta carte de réduction internationale d’étudiant ISIC (www.isic.be)… ;

retour en haut


6. Logement

  • Les Auberges de Jeunesse : celles-ci présentent de nombreux avantages, dont celui d’être parmi les opportunités les moins coûteuses lors d’un séjour à l’étranger. Les Auberges de Jeunesse sont des lieux conviviaux et accessibles à tous. Visite www.lesaubergesdejeunesse.be
    pour le réseau belge, www.youthhostels.lu pour le réseau luxembourgeois et
    www.hihostels.com pour le réseau international ;
  • Le camping : il est souvent une formule intéressante financièrement, en solitaire ou en groupe ;
  • Les échanges de logement : ces formules te permettent d’échanger ton logement avec celui d’autres voyageurs et ce, gratuitement. De plus en plus d’associations répertorient les offres et les demandes, néanmoins, une cotisation te sera demandée pour avoir accès à ce répertoire ;
  • Logement chez l’habitant : loger chez l’habitant te permettra d’économiser le tout ou une partie des frais de logement. Voici quelques exemples :
    • Couchsurfing : www.couchsurfing.org te permet de loger gratuitement chez les habitants du monde entier. Tu partages leur quotidien pendant quelques jours, tu bénéficies de leurs conseils et tu en apprends bien plus pendant ton voyage qu’en séjournant dans un hôtel ;
    • Holidaysitting : www.holidaysitting.be propose de garder la maison et/ou les animaux de quelqu’un qui part plusieurs jours de chez lui ;
    • AirBnB : www.airbnb.be te permet de louer un appartement, une chambre ou un studio à des propriétaires… Tu as le confort d’un chez-toi et l’opportunité de découvrir des quartiers non touristiques ;
    • Chambres d’hôtes : tu peux louer une chambre chez l’habitant. Cette location comprend en général le petit-déjeuner (selon les propriétaires, d’autres prestations peuvent également être proposées).
  • Hôtels et gîtes : ils ne sont pas toujours la solution la moins coûteuse mais restent une alternative. Différents sites te permettent de consulter les avis de milliers de voyageurs sur des hôtels, des chambres d’hôtes, des restaurants, des gîtes… afin de faire ton choix en connaissance de cause : Trip Advisor – www.tripadvisor.fr, Yelp – www.fr.yelp.be, Liligo – www.liligo.fr
  • Housing Anywhere est une plateforme qui permet aux étudiants qui partent en stage ou suivre une partie de leurs études à l’étranger de trouver un logement. Ils peuvent également proposer leur logement à d’autres étudiants étrangers le temps de leur propre séjour à l’étranger (attention de bien vérifier auprès de ton propriétaire que tu es autorisé à sous-louer ton kot). Cela te permet d’éviter de payer 2 loyers !
    Plus d’info : ici et ici

retour en haut


7. Des lieux pour t’informer et t’aider à réaliser ton projet

LES CENTRES INFOR JEUNES

 

  • Infor Jeunes Luxembourg
    Nous t’aidons dans ton projet grâce à :

    • un accueil et des échanges avec le permanent si tu le souhaites ;
    • un partage d’expériences avec des personnes ayant participé à ce genre de projet ;
    • une documentation complète (dossiers, sites Internet, brochures) ;
    • l’adresse des services ou agences en charge des aides ;
    • des séances d’informations spécifiques à certaines formules ou programmes de mobilité internationale.

Tu ne le sais peut-être pas, mais Infor Jeunes Luxembourg se situe en Grande Région ! Un peu de géo ? La Grande Région est constituée de la Wallonie, de la communauté germanophone de Belgique, de la Lorraine (France), de la Sarre et de la Rhénanie Palatinat (Allemagne) et du Grand-Duché de Luxembourg.

Tu veux en savoir plus sur les opportunités qui s’offrent à toi en Grande Région ? Emploi, stages, formations…

Informe-toi sur www.granderegion.net

BON A SAVOIR
Découvre le portail culturel de la Grande Région sur www.grrrrr.eu. Un site créé par des jeunes pour des jeunes de la Grande Région (agenda culturel, articles variés sur la vie culturelle en Grande Région…).

POUR Y VOIR PLUS CLAIR
Le guide « Partir à l’étranger en 40 questions » édité par la Fédération Infor Jeunes est disponible dans nos locaux. Il reprend une multitude d’informations relatives à ta mobilité en fonction de ton projet et de ta situation (étudiant, demandeur d’emploi, travailleur…).
Le Dossier Infor Jeunes « Guide du jeune voyageur » reprend également quelques trucs et astuces qui te seront bien utiles : comment se documenter, comment financer son voyage, se déplacer, quelles démarches effectuer…
Infor Jeunes Luxembourg
063/23.68.98
arlon@inforjeunes.be
inforjeunesluxembourg.be

 

  • Le CRIJ Lorraine
    Infor Jeunes Luxembourg participe à de nombreux projets pour les jeunes transfrontaliers belges et français en collaboration avec le Centre Régional Information Jeunesse de Lorraine (CRIJ Lorraine).
    Pour des informations sur les études, le logement, le travail ou encore les loisirs en France, nous nous mettons en relation avec un de leurs spécialistes pour répondre à tes questions. Tu peux également en savoir plus sur www.jeunesenlorraine.org.

 

BON A SAVOIR
Découvre le portail culturel de la Grande Région sur http://www.grrrrr.eu/. Un site créé par des jeunes pour des jeunes de la Grande Région (agenda culturel, articles variés sur la vie culturelle en Grande Région…)

  • CIJ Luxembourg
    Tu retrouveras de nombreuses publications du Centre Information Jeunes Luxembourg dans notre permanence ou sur www.cij.lu.

 

BUREAU INTERNATIONAL DE LA JEUNESSE

Le Bureau International Jeunesse (BIJ) est un service de la Fédération Wallonie-Bruxelles mis en place pour gérer différents programmes internationaux destinés aux jeunes de Wallonie et de Bruxelles qui n’ont pas peur de bouger, seul ou en groupe. Ils peuvent t’aider à constituer ton dossier et t’accompagner dans tes démarches.

BIJ
02/219.09.06
bij@cfwb.be
www.lebij.be

 

LE PORTAIL DE LA MOBILITE INTERNATIONALE DES JEUNES WALLONIE BRUXELLES

www.mobilitedesjeunes.be : ce site regorge d’informations utiles pour partir à l’étranger ou venir en Belgique. Un véritable bon plan afin de préparer ton voyage !

 

LE CONSEIL DE LA JEUNESSE

Le Conseil de la Jeunesse représente les jeunes et le secteur jeunesse au niveau national et international. Ils proposent notamment des publications (brochure « Bouger en Europe » trimestrielle…) pour les jeunes qui ont la bougeotte.

Conseil de la Jeunesse
02/413.29.30
conseil.jeunesse@cfwb.be
www.conseildelajeunesse.be

 

INFOMOBIL

Sur le site www.infomobil.org , tu trouveras un large éventail d’informations concernant la mobilité (centres d’information jeunesse, études, transport, travail, formation, logement…) dans plusieurs pays (Europe et hors Europe).

 

Ambassades en Belgique et à l’étranger

Les adresses de toutes les ambassades en Belgique et à l’étranger sont disponibles sur le site www.diplomatie.belgium.be. Tu y trouveras également de nombreuses informations sur les précautions à prendre et les formalités à remplir avant un voyage.

 

OU T’INFORMER SUR L’EUROPE ?

  • Portail de l’Union européenne :
    europa.eu ;
  • Le portail européen de la jeunesse
    eu/youth/fr – est une source d’informations incontournable si tu souhaites travailler, étudier ou faire du volontariat à l’étranger. Tu y trouveras la documentation nécessaire, les services qui peuvent t’aider, mais aussi des liens vers d’autres sites intéressants ;
  • Europe Direct est un relais d’informations, un centre éducatif et un outil de sensibilisation à l’Union européenne.
    Tu trouveras les coordonnées de tous les centres Europe direct en Belgique ici.
  • Eurodesk est un réseau européen qui fournit des informations sur les questions de mobilité internationale – eurodesk.org
    www.lebij.be ;
  • Euroguidance est un réseau européen pour la promotion de la dimension européenne dans l’orientation scolaire, professionnelle, et la mobilité – euroguidance.be.

POUR Y VOIR PLUS CLAIR
Quel que soit ton projet de mobilité, télécharge notre ligne du temps qui te renseignera sur la durée moyenne de préparation de ton voyage en fonction de la formule que tu auras choisie. Tu la trouveras dans la rubrique « documents à télécharger » 

retour en haut


8. Et mon retour ? Je l’anticipe !

Tu es dans l’excitation de la préparation de ton voyage, tu as hâte de partir et de découvrir le monde et c’est bien ! Mais n’oublie pas de réfléchir à comment tu vas préparer ton retour. En effet, certaines démarches devront être entamées alors que tu seras encore à l’étranger : une demande d’équivalence de diplôme pour continuer tes études en Belgique, la recherche d’un kot… Pour ne pas rater le coche, renseigne-toi sur le sujet ici.

Penser à son retour c’est aussi réfléchir à comment tu vas valoriser ton expérience. Dans le sens inverse, cette question peut éventuellement t’aider à orienter ton projet de mobilité : que voudrais-tu que cette expérience t’apporte ? Quelles compétences voudrais-tu développer à travers ce voyage ?

retour en haut

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>