Derniere mise à jour 12 Avr 2021

Temps de lecture : 6 minutes

Pour construire ton projet à l’étranger, prends le temps de réfléchir et de te poser les bonnes questions ! Pour t’aider, nous t’en proposons quelques-unes qui pourront te guider.

  • Quels sont tes objectifs?
    D’après ton parcours de vie et ce que tu veux vivre comme expérience, ton choix pourra se porter sur différentes possibilités : un chantier international au Mexique, une année d’études au Canada, un semestre comme jeune au pair en Angleterre, une immersion dans une famille d’accueil avec un programme de cours de langues en Allemagne… Le panel de possibilités est très large ! Alors, comment s’y prendre pour décortiquer tout cela ?
    Une des premières choses à faire est d’identifier tes objectifs, définir ce que tu souhaites que ton expérience à l’étranger t’apporte. Par exemple, veux-tu vivre une expérience professionnelle ? Apprendre une langue ? Découvrir une autre culture ?… Ensuite, hiérarchise-les pour définir ton(tes) objectif(s) prioritaire(s).

    Une fois que tu as déterminé ton(tes) objectif(s) principal(aux), identifie le ou les type(s) de mobilité qui peut(peuvent) répondre à celui(ceux)-ci. Si plusieurs d’entre eux t’intéressent et que tu as le temps, tu peux aussi imaginer les combiner et les réaliser l’un à la suite de l’autre. Tu trouveras les différents types de séjours dans la partie “Découvre le monde”.

    Télécharge notre répertoire des organismes d’envoi, de financement et d’information pour avoir une vue d’ensemble de ces types de séjours à l’étranger.

    Par ailleurs, tous les séjours à l’étranger ne sont pas accessibles à tous âges ni à tous les statuts : étudiants en secondaire, en supérieur, demandeur d’emploi, travailleur… Aussi, si tu es encore étudiant, tu peux choisir de vivre une expérience dans le cadre scolaire (par exemple suivre des cours, faire un stage à l’étranger…) ou hors de ce cadre, pendant les vacances scolaires (par exemple faire un stage professionnel, un projet de volontariat…). Si tu travailles, tu peux décider de vivre ton expérience à l’étranger dans le cadre de ton boulot ou décider de partir pendant tes vacances, ou en faisant une pause dans ta carrière, etc.

  • Es-tu indépendant ou préfères-tu être accompagné dans ta démarche ?
    Si tu es autonome, tu peux organiser ton voyage seul (trouver un organisme d’accueil sur place, un logement, t’occuper du transport, des démarches administratives…) avec éventuellement le soutien d’un service d’information. Dans ce cas, tu as l’âme d’un aventurier et tu es prêt à faire face aux imprévus une fois sur place. Dès lors, tu peux opter pour des types de séjours moins encadrés, par exemple : partir au Portugal et voyager de ferme en ferme en faisant du woofing, travailler et voyager (en PVT) en Nouvelle-Zélande par tes propres moyens… 
    Si tu as besoin de davantage de soutien ou le souhait de vivre une expérience à l’étranger sans le stress des modalités pratiques à régler, tu peux décider de te faire accompagner par un organisme d’envoi. Tu pourras également choisir des programmes de mobilité qui sont plus encadrés, par exemple : partir suivre une partie de tes études secondaires en Italie avec le programme Expedis, apprendre l’espagnol au Pérou dans une école de langue, travailler et voyager au Canada (en PVT) avec un organisme d’envoi… Tu pourras également décider de loger dans une famille d’accueil dans ton pays de destination plutôt que seul.
  • Combien de temps veux-tu partir?
    Réfléchis à la durée de ton voyage en fonction du temps dont tu disposes, de l’objectif de ton séjour, de tes projets futurs (peut-être désires-tu reprendre des études par la suite, etc.)… Sois attentif au fait que certains programmes de mobilité sont des projets à court terme, d’autres à long terme. Par exemple, si tu souhaites faire un stage professionnel à l’étranger après tes études dans le cadre du programme Eurodyssée, sache que celui-ci pourra durer de 3 à 7 mois.
    • Veux-tu partir seul ou accompagné?
      En fonction de la finalité des séjours, certains programmes sont prévus pour que tu partes seul, d’autres en groupe. Par exemple, le programme Tremplin langues prévoit que tu partes seul étant donné que le but est d’apprendre une langue. A contrario, le programme Axe Sud prévoit de partir en groupe, car l’objectif est la rencontre interculturelle (rencontre entre deux ou plusieurs groupes de pays différents, dont un issu du sud de la planète). 
      Certains types de séjours te permettent également de choisir si tu veux partir seul ou accompagné d’un (groupe d’) ami(s), loger chez une famille d’accueil ou pas… À toi de voir ce qui te convient le mieux en fonction de tes envies et de tes objectifs.

    • Quel est ton budget ?
      Certains types de séjours sont plus coûteux que d’autres. Par exemple, si ton souhait est d’apprendre une langue à l’étranger, suivre des cours de langues sera plus onéreux que de travailler comme jeune au pair dans une famille en apprenant la langue en immersion.
      Aussi, demander les services d’un organisme d’envoi pour partir à l’étranger a un coût. Certains offrent des packages tout compris (prise en charge des démarches administratives, logement, activités, transport, service de soutien sur place…), mais tu paies ces services au prix fort. Tous les types de séjours ne nécessitent pas obligatoirement de passer par un organisme d’envoi. A contrario, certaines institutions publiques soutiennent financièrement des projets parfois jusqu’à la totalité des frais engendrés dans le cadre de celui-ci (c’est notamment le cas du Bureau international de la jeunesse).

      Le choix de ton pays de destination aura également un impact sur ton budget étant donné que le coût de la vie est très variable d’un pays à l’autre.

    • Dans quel(s) pay(s) souhaites-tu partir ?
      Le choix du(des) pay(s) de destination est très large ! Plusieurs critères peuvent guider ton choix : la langue et l’accent (par exemple, si tu veux apprendre l’anglais, préfères-tu l’apprendre avec un accent américain ou d’Angleterre ?), les pays visés par certains types de programme (par exemple, le programme de stage professionnel Eurodysée ne comprend que des pays européens), les pays avec lesquels les organismes d’envoi ont des partenariats (par exemple, certains organismes ont des associations partenaires uniquement dans les pays du Sud), le coût de la vie sur place, les conditions de scolarité des pays d’accueil (par exemple, certains pays ont des conditions strictes d’âge et de réussite scolaire), etc.Comme tu peux le constater, définir ton projet de mobilité, le(les) type(s) de séjours correspondant(s) et choisir ta(tes) destination(s) n’est pas toujours évident au vu des nombreuses possibilités qui s’offrent à toi. N’hésite pas à nous contacter si tu souhaites en discuter pour y voir plus clair.

    0 commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *