Temps de lecture : 7 minutes

1- Échange de jeunes

Le principe : tu rejoins un groupe de jeunes belges et vous partez dans un pays étranger à la rencontre d’autres jeunes et/ou inversement. Tu peux soit organiser ce séjour avec ton groupe, soit passer par un organisme d’envoi qui t’accompagnera dans la création de ton projet et sur place, soit rejoindre un projet existant. Ces organismes sont la plupart du temps des organismes de jeunesse, des maisons de jeunes, des mouvements de jeunesse… N’hésite pas à nous solliciter ou te renseigner auprès de ceux qui se trouvent près de chez toi pour savoir s’ils en organisent ou s’ils seraient prêts à initier ce genre de projet avec toi.

Ce type de séjour peut être soutenu financièrement par le BIJ via plusieurs programmes :

  • Axe Sud. Ce programme soutient les jeunes belges de 18 à 35 ans qui souhaitent construire un projet avec de jeunes Africains ;
  • Erasmus+ Échange de jeunes. Ce programme soutient les jeunes belges de 13 à 30 ans qui souhaitent construire un projet avec des jeunes européens ;
  • Québec. Ce programme soutient les jeunes belges de 18 à 35 ans qui souhaitent construire un projet avec de jeunes Québécois.
  • Bel’J. Ce programme soutient les jeunes belges de 12 à 25 ans qui souhaitent construire un projet avec des jeunes de la Communauté néerlandophone ou germanophone.

Télécharge le répertoire des organismes d’envoi, d’information, de financement.

2- Projets personnels ou collectifs

Plusieurs programmes existent pour t’aider dans la réalisation de tes projets, qu’ils soient personnels ou collectifs.

  • Réaliser mon projet avec le soutien du BIJ : Le BIJ peut te soutenir financièrement et méthodologiquement dans tes projets individuels ou collectifs via toute une série de programmes spécifiques :
    • Québec. Ce programme offre aux jeunes de 18 à 35 ans la possibilité d’obtenir un soutien financier pour réaliser un projet en lien avec une passion ou un centre d’intérêt au Québec. Ces projets peuvent se dérouler individuellement ou en groupe rassemblant un maximum de 10 jeunes ;
    • Artichok. Le BIJ propose aux jeunes artistes de 20 à 35 ans de les soutenir pour participer à un festival ou à un concours pour y présenter leur création ou pour participer à une création/résidence/atelier à l’étranger et en Fédération Wallonie-Bruxelles ;
    • Entrechok. Ce programme vise à offrir aux jeunes de 20 à 35 ans la possibilité de réaliser une mission internationale leur permettant de les aider dans la création et le développement de leur projet entrepreneurial au sens large : social, économique, culturel, coopératif, environnemental, associatif… Il s’agit de t’aider dans ta volonté d’agir pour créer du changement et de la nouveauté en te permettant de te rendre à l’étranger pour nourrir ton projet.
  • Réaliser mon projet avec le soutien du Corps européen de solidarité : le Corps européen de solidarité (CES) offre aux jeunes de 17 à 30 ans la possibilité de mener des activités de solidarité dans leur propre pays. Ces activités doivent être menées par un minimum de 5 participants qui souhaitent adresser un besoin particulier dans leur communauté locale, avec une dimension européenne claire. Ce sont des projets qui doivent durer de 2 à 12 mois.
    Un montant forfaitaire est accordé aux projets de solidarité, ainsi qu’un coaching.
  • Réaliser mon projet avec le soutien de Zellidja :
    Si tu as entre 16 et 20 ans et que tu veux partir à l’étranger avec un projet précis que tu auras mis en œuvre (par exemple, découvrir le féminisme à Cuba), l’association Zellidja peut financer une partie de ton séjour. Tu t’engages à partir seul pour au moins 1 mois et tu devras rédiger un rapport sur ton sujet d’étude à ton retour.
  • Réaliser mon projet avec le soutien d’Erasmus + :
    Le programme Erasmus + peut soutenir financièrement et/ou méthodologiquement plusieurs types de projets : initiatives jeunes transnationales, rencontres entre toi et des politiques, organisation transnationale d’un évènement sportif… Plus d’info dans les volets jeunesse et sport du programme Erasmus +

Télécharge le répertoire des organismes d’envoi, d’information, de financement.

3- Volontariat à l’étranger

Plusieurs organismes proposent des projets de volontariat à l’étranger, chez les partenaires membres de leur réseau international. En fonction des différents projets, tu auras l’occasion de partir seul ou en groupe.

Voici le panel des formules existantes :

  • chantiers : il s’agit d’un groupe de jeunes belges qui partent à la rencontre d’un autre groupe de jeunes à l’étranger en vue de travailler sur un chantier commun (ex. : la construction d’une école).
  • chantiers internationaux : un chantier international propose, à 1 ou 2 bénévoles belges, de rejoindre des jeunes bénévoles venus de tous pays, pour travailler ensemble afin de développer un projet commun. La langue de référence est souvent l’anglais. Les chantiers durent entre 1 semaine et 1 mois.
  • séjour chez un hôte : tu travailles quelques heures par semaine chez un hôte qui a besoin d’un coup de main (il peut s’agir d’un agriculteur, d’un éleveur, d’un entrepreneur, d’une association…) et en contrepartie tu es logé, nourri, blanchi.
  • projets de volontariat européen (financé par le Corps européen de solidarité – CES) : ces projets permettent aux jeunes de 17 à 30 ans de partir comme volontaire dans une association située dans leur pays de résidence ou à l’étranger. La durée du projet est de 2 à 12 mois et tous les frais (logement, nourriture, argent de poche…) sont pris en charge par l’Europe. Des projets d’une durée inférieure à 2 mois peuvent être mis en place pour de jeunes vivants des difficultés. Plus d’info ici.

Généralement, les projets de volontariat s’effectuent avec une association locale. Ces projets peuvent être d’ordre social, culturel, architectural, archéologique ou autres. Ils peuvent impliquer des travaux très variés et parfois assez physiques : aménagement de locaux, animation pour enfants, protection de l’environnement… C’est aussi une façon d’apprendre une langue ou de l’améliorer en communiquant avec les locaux ou les autres participants !

  • Pourquoi dois-je payer pour faire du volontariat?
    Il arrive souvent que tu doives payer pour participer à un projet de volontariat, pourquoi ?
    Il faut se rendre compte que les projets de volontariat ne s’organisent pas tout seul. Ce sont souvent des associations qui ont peu de moyens et des bénévoles qui mettent ce genre de projets en place. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont besoin de toi. N’ayant donc pas ou peu de moyens, l’argent que tu paies permet à ces personnes de rentrer dans leurs frais et de rendre durable leur travail.
    De plus, il faut distinguer plusieurs types de frais :
    • Les frais de cotisation, d’inscription. Ils vont être versés à l’association intermédiaire (ton organisme d’envoi) qui fait le lien entre les volontaires et les partenaires locaux étrangers. Ces frais vont couvrir une partie des frais de fonctionnement de l’association intermédiaire ainsi que l’accompagnement proposé pour ta préparation et le suivi de ton projet. Ils permettent également parfois à des volontaires étrangers ayant peu de moyens de venir en Belgique.
    • Les frais de participation au projet. Ces frais sont à destination des associations locales non lucratives. Celles-ci ont très peu de moyens financiers, les frais vont donc leur permettre de te nourrir, de te loger, de faire vivre leurs projets… (varie en fonction de l’association). Tu pourras d’ailleurs remarquer que les frais de participation sont plus élevés pour les associations locales qui sont installées dans des pays qui sont plus pauvres, en voie de développement. Par ailleurs, certaines associations implantées dans des pays plus aisés ne demandent pas de frais de participation ou très peu.
    • Les frais de voyage. Il s’agit des frais liés à ton transport, aux éventuels documents de voyage, vaccins, assurances… Ils sont à ta charge.

Attention aux projets de volontourisme !

En effet, certains organismes utilisent les méthodes commerciales du tourisme de masse pour promouvoir leurs projets de « volontariat international », dans le but de faire du profit sur la misère et la détresse, mais aussi sur ta bonne volonté et ton sentiment de culpabilité.

Pour un projet de qualité, veille à te renseigner sur :

  • la manière dont le projet a été mis en place (a-t-il été construit avec et/ou pour les locaux ?) ;
  • quelle est la finalité de l’association intermédiaire ? Est-elle sans but lucratif ou est-elle commerciale ?
  • quel accompagnement l’association intermédiaire te propose-t-elle (par exemple, en termes de préparation à la rencontre d’une autre culture) ?
  • concernant la redistribution des différents frais que l’on te demande : quelle partie va à l’association intermédiaire ? Quelle partie va à l’association locale ? Attention, certains organismes commerciaux en profitent pour s’en mettre plein les poches !

Plus d’info sur la chaîne YouTube « Askip, le point sur le volontourisme » .

Sache également que pour t’investir dans un projet de volontariat, tu n’es pas obligé de partir à l’étranger. De nombreux organismes proposent des projets dans des associations belges. C’est le cas notamment du BIJ avec son programme Bel’J qui propose aux jeunes âgés de 16 à 30 ans d’être volontaire dans une association d’une autre Communauté belge.

Plus d’infos sur le volontariat en Belgique dans la section « Travail ».

Attention, le volontariat et l’humanitaire sont deux choses différentes. Pour plus d’info sur les missions humanitaires, rendez-vous ici.

Association pour le volontariat
Elle est destinée au bénévolat en Belgique.
02/512.01.12 – info@levolontariat.be
www.levolontariat.be

Télécharge le répertoire des organismes d’envoi, d’information, de financement.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *